Auto-entrepreneurs : comment déclarer ses revenus Google adSense

Les auto-entrepreneurs bénéficient d’un régime simplifié, c’est une évidence, mais ce statut nécessite tout-de-même quelques compétences bien particulières, notamment en matière de comptabilité. Et bien justement, nous allons voir dans cet article comment faire pour déclarer ses revenus Google adSense. Oui, même que ce n’est pas aussi simple qu’on le croit, surtout pas quand on vient tout juste de démarrer son activité et qu’il s’agit là de la première facture à enregistrer.

Alors bien entendu, il existe de nombreuses méthodes pour déclarer ce type de revenus, qui dépendent essentiellement du statut de l’utilisateur. Dans cet article, nous ne nous concentrerons que sur la déclaration de revenus Google adSense pour l’auto-entrepreneur. Au passage, je tiens d’ailleurs à remercier Olivier de MonAE.fr (un service en ligne indispensable pour tous les auto-entrepreneurs et que j’ai déjà évoqué dans ce billet) pour toutes les informations qu’il m’a communiqué. Cet article n’existerait pas sans lui.

Auto-entrepreneurs : les obligations légales en matière de factures

Histoire de commencer par le début, on va rappeler les obligations légales pour l’auto-entrepreneur en matière de factures. Oui, car en effet, vos documents commerciaux devront impérativement comporter certaines mentions obligatoires. Et ce que l’état entend par « documents commerciaux », ce sont évidemment vos factures, mais aussi tous vos documents commerciaux, y compris votre site internet. Ces mentions obligatoires sont au nombre de quatre, vous devez donc indiquer sur chaque document :

  1. Le numéro d’identification délivré suivi par les mots « dispensé d’immatriculation en application de l’article L. 123-1-1 du Code de Commerce.
  2. L’adresse précise et détaillée du lieu d’exercice de son activité.
  3. La mention « TVA non applicable en application de l’article 293B du CGI ».
  4. Si vous bénéficiez d’un contrat d’appui au projet d’entreprise, il faut également ajouter la dénomination sociale de la personne morale responsable de l’appui, le lieu du siège social ainsi que son numéro unique d’identification.

Evidemment, ce dernier point est accessoire. Pour le reste, vous devez respecter ces obligations légales. Au passage, c’est d’ailleurs l’un des avantages de MonAE.fr : ce service s’occupe de tout à votre place et ajoute automatiquement ces différentes mentions à chacune de vos factures.

Pour en finir avec cette piqure de rappel, il faut aussi savoir que pour toute facture émise, vous devez nécessairement en garder une copie et en adresser une autre à votre client. Sauf que nous allons voir que Google ne l’entend pas de cette oreille.

Auto-entrepreneurs : facturer Google adSense

La première chose à faire est de savoir de quelle entité Google adSense vous dépendez. En fonction de la domiciliation de votre entreprise, vous ne facturerez en effet pas le même organisme. La première chose est donc de vous connecter à votre Google adSense. Ensuite, vous devez vous rendre dans les conditions générales du service. Tout en haut de la page qui s’affiche alors, dans le second paragraphe, vous devez avoir le nom de l’entité de laquelle vous dépendez. Dans mon cas, c’est Google Ireland Limited.

Si ce point est aussi important, c’est parce qu’il va nous permettre de savoir à qui facturer. Précisons également que de nombreux entrepreneurs se sont posés la question de savoir ce que l’on devait faire avec la TVA. Pour ceux que ça intéresse, Google a répondu à cette question dans son centre d’aide.

Toujours est-il que si vous dépendez également de Google Ireland (ce qui est le cas si vous avez passé votre compte adSense en euro), alors vous devrez utiliser l’adresse suivante sur vos factures : Google Adsense Payments – VAT, Gordon House Barrow Street, Dublin 4, Irlande. Comme indiqué un peu plus haut, vous devez normalement adresser une copie de votre facture à votre client, ici Google. Ce dernier est en effet tenu de la conserver pour sa propre comptabilité. Cela dit, Google ayant l’habitude de mettre toutes ces factures à la poubelle, on peut se demander si cela vaut le coup de le faire.

Vient donc ensuite le moment de créer sa facture. Dans un premier temps, vous devez veiller à indiquer l’adresse donnée ci-dessus et à bien ajouter les différentes mentions légales vues dans le paragraphe précédent. Ensuite, dans un second temps, il suffit d’ajouter la ligne de votre choix (« partenariat publicitaire », « affichage de liens publicitaires », etc…) et de bien spécifier le montant du virement effectué en HT.

En ce qui me concerne, je pèche peut-être par excès de prudence mais je joins toujours à ma facture une attestation de revenus. Pour la générer, il suffit de vous connecter à votre Google adSense, d’aller dans Mon Compte / Historique des paiements, de cliquer sur le lien « plus d’informations » situé à côté du paiement concerné et de cliquer ensuite sur « Attestation de revenus ».

Et pour finir, un exemple concret

Alors bon, pour être totalement franc avec vous, je n’ai jamais eu l’âme d’un comptable. Aussi, je n’ai pas la prétention d’avoir la science infuse dans ce domaine et il est par conséquent possible que cet article nécessite d’être complété. Si certains passages vous semblent incohérents ou si vous avez des informations à partager, n’hésitez pas à vous manifester dans les commentaires qui suivent le billet. Et pour finir, voici un exemple concret de la dernière facture émise par mes soins grâce à MonAE.fr :

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.