Aux Etats-Unis, pour éviter les attaques de requins, les surfeurs collent des yeux sur la face postérieure de leur planche

Bien que les attaques de requins soient extrêmement rares, beaucoup de surfeurs américains adoptent une nouvelle méthode afin de les éviter. Il s’agit de mettre des autocollants en forme d’yeux sur le dessous de la planche pour dissuader les requins d’attaquer.

Au large des côtes américaines, notamment les côtes est et ouest, les grands requins blancs sont devenus de plus en plus nombreux ces dernières années. Cette situation a poussé les surfeurs à prendre leur précaution.

Crédits Unsplash

Les autocollants sont produits par l’entreprise Shark Eyes, une société qui a été fondée par le surfeur australien Shanan Worrall. Ce dernier a créé la société après qu’il ait été confronté à trois attaques de grands requins blancs dont l’une a coûté la vie à l’un de ses amis.

Un bon moyen d’intimidation

L’entreprise Shark Eyes produit des autocollants en forme de grands yeux pouvant être fixés sur les planches de surf, les vêtements, ou le matériel de plongée. Selon Worrall, les yeux sont utilisés pour faire croire au requin qu’il a été repéré, ainsi, il pensera qu’il ne pourra plus attaquer par surprise.

Worrall a pris comme source d’inspiration des études effectuées sur la sécurité des surfeurs et la nature. Dans la nature, certaines espèces développent en effet des marques en forme d’yeux pour tromper et éloigner les prédateurs en embuscade. D’après Richard Pierce, défenseur de l’environnement et fondateur du Shark Conservation Society, les grands requins blancs sont principalement des prédateurs agissant en embuscade.

L’idée est donc de leur faire croire que leur proie les a repérés, pour les pousser à aller voir ailleurs.

D’autres dispositifs de sécurité possibles

A part l’utilisation des images d’yeux, les surfeurs utilisent aussi d’autres méthodes pour éloigner les requins. À titre d’exemples, il y a les rayures qu’ils peuvent mettre sur leur combinaison pour se distinguer des phoques. Ces derniers constituent en effet la proie principale des grands requins blancs.

Ensuite, il y a le « SharkShield Device » fabriqué par Ocean Guardian. Ce dispositif fonctionne en émettant un champ électrique qui déclenche des spasmes au niveau des récepteurs électriques du requin quand celui-ci se trouve dans le champ d’action de l’appareil.

Quoi qu’il en soit, les deux entreprises, Shark Eyes et Ocean Guardian ont cependant admis qu’il n’existait aucune défense efficace pour se protéger d’une véritable attaque de requin. On se demande ainsi si ces moyens de prévention sont suffisants pour éviter de se faire attaquer.

Mots-clés surfeurs