Clicky

Avec ce réseau neuronal, créer un nom de bière n’a jamais été aussi facile

Quel que soit le secteur, inventer un nom de marque peut devenir très vite un vrai casse-tête. En plus de devoir en trouver un qui fait sensation, il faut aussi qu’il soit authentique afin d’éviter toute confusion. C’est justement l’un des problèmes auquel Janelle Shane aimerait apporter une solution. Plus exactement, la scientifique a créé un réseau de neurones artificiels qui opérerait dans le milieu de la brasserie.

Les microbrasseries se font de plus en plus nombreuses aux États-Unis. En 2015, une étude américaine a recensé quatre mille brasseries artisanales à travers le pays. Ne serait-ce que pour cette concurrence très rude, il est indispensable de trouver le bon nom pour désigner sa nouvelle bière.

Bière

En un mot, la technologie de cette ingénieure est capable de fournir des noms de bières originales.

Une solution aux conflits judiciaires

Le choix d’un nom de bière va bien au-delà d’une question d’esthétisme.

En fait, un mauvais choix, comme une appellation déjà existante, pourrait mener à des problèmes juridiques. Pourtant, la probabilité de ce genre de cas est très étendue. Comme l’avocate Candace Moon affirme : « Il n’y a que beaucoup de mots qui ont du sens avec la bière, donc il n’est pas surprenant que beaucoup de gens proposent les mêmes idées. »

C’est pour faire face à cet épineux problème que Janella Shane voulait agir. « Les gens ont du mal à trouver des noms uniques pour leurs bières. Et c’est un problème, car quand deux brasseries utilisent accidentellement le même nom, cela engendre au mieux une potentielle confusion et au pire un conflit judiciaire. Les problèmes juridiques autour des noms de bières sont en hausse. J’ai décidé de voir si un réseau neuronal artificiel pouvait se montrer utile. » a-t-elle expliqué.

À court d’idée pour trouver un nom original ?

C’est à travers des informations issues de la banque de données BeerAdvocate que cette intelligence artificielle procède. Il s’agit d’une base de données qui stocke des milliers de noms de bières classés dans quatre-vingt-dix types. En analysant ces données, le réseau neuronal crée « des noms uniques qui sont plausibles ou étrangement géniaux. »

À titre d’exemple, on peut citer « Dang River », « Earth Pump », « Jain Is the Dog », « Yampy » pour les I.P.A. ou Indian Pale Ale. Quant aux Strong Pale Ale et Amber Pale Ale, on retrouve des termes comme « Slambertangeriss », « Gate Rooster », « River Smush Hoppy Amber Ale ». Enfin, dans la section Stout, il y a « Avidberry », « Sir Coffee » ou encore « Single Horder ».

Ce n’est pas le premier exploit de cette ingénieure. Auparavant, elle a déjà inventé des I.A. dédiées aux noms de chat, aux Pokémons et même aux recettes de cuisine.

Mots-clés insolite

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !