Avec Neuralink, Elon Musk veut connecter notre cerveau

Elon Musk est de retour avec une nouvelle société du nom de Neuralink. Comme son nom le laisse entendre, cette dernière aura la lourde tâche de connecter notre cerveau à un système informatique. Comment ? Grâce à un simple implant placé directement dans l’organe. Pas de doute, l’avenir est vraiment en marche.

Elon Musk est un véritable touche-à-tout, c’est indéniable et il suffit d’observer attentivement sa carrière pour s’en rendre compte. Après s’être intéressé pendant de longues années au secteur du paiement en ligne (Paypal), l’homme a en effet décidé de se pencher très sérieusement sur les véhicules électriques (Tesla) et sur les voyages spatiaux (SpaceX).

Neuralink

Elon Musk veut connecter notre cerveau aux systèmes informatiques.

En parallèle, il cherche également à révolutionner les transports en commun (Hyperloop) et il se passionne en plus pour toutes les questions relatives à l’intelligence artificielle (OpenAI).

Fusionner l’homme et la machine

Ce n’était visiblement pas suffisant, car le célèbre homme d’affaires vient de lever le voile sur une nouvelle entreprise assez dingue.

Neuralink s’est en effet donné pour mission de créer un dispositif capable de connecter notre cerveau aux puces électroniques. Exactement comme une passerelle, en somme. Comment ? Toute la question est là bien entendu, mais Elon Musk n’a pas donné plus de détails pour le moment.

En revanche, il a annoncé la publication d’un article plus technique pour la semaine prochaine, un article qui sera publié sur le site waitbutwhy.com. Selon toute vraisemblance, il devrait nous en apprendre un peu plus sur la technologie envisagée.

Si l’homme s’est lancé dans cette nouvelle aventure, ce n’est pas totalement par hasard. Elon Musk est en effet convaincu que l’intelligence artificielle représente un risque pour notre espèce. Les dernières expérimentations menées par les chercheurs et les passionnés vont d’ailleurs dans ce sens.

Neuralink développera une passerelle pour connecter notre cerveau aux systèmes informatiques

À terme, l’homme pense ainsi que les IA finiront par supplanter notre propre intelligence dans tous les domaines où nous excellons. La seule solution pour éviter la déchéance de notre espèce consiste donc à fusionner l’intelligence biologique et l’intelligence numérique.

Seul problème, pour l’heure, il n’existe aucun système suffisamment puissant pour permettre ce type de connexion. Elon Musk a donc décidé de se remonter les manches et de réunir au sein d’une seule et même structure certains des esprits les plus brillants de notre siècle afin de créer un appareil capable de tendre vers cette fameuse symbiose entre l’homme et la machine.

Quant à savoir la forme qu’il prendra, c’est un tout autre débat et il faudra sans doute attendre l’article de la semaine prochaine pour pouvoir répondre à cette question. En attendant, et d’après les sources du Wall Street Journal, l’homme d’affaires aurait l’intention de financer Neuralink en partie avec ses fonds propres.

Mots-clés elon muskneuralink