Clicky

Avec son nouvel iPad Pro, Apple signe le retour du bendgate

Dégrossi à l’extrême (5,9 mm d’épaisseur seulement), doté de bordures affinées et d’un design globalement repensé, le nouvel iPad Pro d’Apple – présenté en octobre dernier -, est un appareil élégant, certes… mais se montre-t-il aussi élégant que résistant aux petites maladresses du quotidien ? Pas sûr.

Si l’on en croit MacRumors, la nouvelle tablette de la firme à la pomme fait d’ores et déjà l’objet de bien des remontrances sur le net, et notamment sur les propres forums du site, où plusieurs utilisateurs font état de la solidité toute relative de l’ardoise. Est notamment pointée du doigt la résistance limitée du châssis, visiblement très vulnérable aux déformations. Transporter l’appareil dans un sac à dos un peu trop rempli pourrait ainsi suffire à le plier légèrement en son centre, comme le montre une photo partagée par un utilisateur. Une affaire qui n’est pas sans rappeler (dans une moindre mesure pour l’instant) celle du BendGate, rencontrée avec les iPhone 6 et 6 Plus en 2014.

L’iPad Pro est-il un modèle de solidité ? Pas vraiment. D’après les premiers retours d’utilisateurs, la nouvelle tablette d’Apple aurait même tendance à se plier en son milieu… Comme un certain iPhone 6.

À l’époque, Apple réfutait tout défaut d’ingénierie et tentait d’amoindrir la portée de ce scandale en arguant que le problème des iPhone pliés était « extrêmement rare« . Pourtant, en mai dernier, Motherboard publiait des documents internes à charge, capables de renvoyer Apple dans les cordes. Ces derniers révélaient en effet que la firme était au courant qu’un iPhone 6 Plus (par exemple) est 7,2 fois plus vulnérable aux déformations qu’un iPhone 5S. Autant dire que si les soucis de résistance de l’iPad Pro sont avérés, Apple sera attendu au tournant.

Le talon d’Achille de l’iPad Pro ? Son module de recharge pour l’Apple Pencil…

Comme démontré dans l’une des dernières vidéos du YouTubeur JerryRigEverything, l’iPad Pro souffre d’un point de faiblesse en son centre, la faute au positionnement du module de recharge de l’Apple Pencil. Fonctionnant grâce à un système d’induction, ce dernier ne permet pas la présence d’un cadre en aluminium renforcé. Ainsi, en forçant modérément sur le centre de l’appareil, il est possible de le plier complètement. « La tablette de la taille d’une feuille de papier… se plie comme une feuille de papier« , commente le vidéaste, non sans une pointe de sarcasme.

Reste à savoir si dans le cadre d’un usage quotidien et normal (la vidéo de JerryRigEverything a clairement pour objectif de détruire l’iPad Pro coûte que coûte), la nouvelle ardoise d’Apple est tout aussi vulnérable aux déformations. Nul doute que la réponse apparaîtra d’elle-même, sur les réseaux sociaux et les forums spécialisés, au cours des prochaines semaines.

Mots-clés appleipad pro

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.