Babylon A.D, Dantec adapté au grand écran…

Maurice G. Dantec, écrivain de son état, oscille entre le génie et l’emmerdeur. Mais il n’empêche que ce Gainsbourg de la littérature a donné naissance à un nouveau genre : la science-fiction introspective. Et, franchement, c’est terrible. Tellement terrible que Kassovitz lui-même est tombé dedans et c’est ainsi qu’il a décidé d’adapter Babylon Babies au grand écran… Le tout avec un Vin Diesel au sommet de sa forme.



Maurice G. Dantec est un auteur que j’apprécie tout particulièrement. Ou plutôt dont j’aime l’oeuvre, dans la mesure où le personnage est relativement imbuvable et qu’il s’avère même être un véritable emmerdeur égocentrique quand il le veut bien. Si jamais vous ne le connaissez pas (bande d’ignares, c’est lamentable), vous pouvez toujours aller lire l’article qui lui est dédié sur la Wikipédia. Et si vous avez la flemme, il faut juste savoir que ce mec écrit de la science-fiction, oui, mais qu’il se concentre avant tout sur l’âme et les émotions de ses personnages.

Babylon Babies fait partie de sa bibliographie. C’est même son troisième roman, juste après la Sirène Rouge et les Racines du mal. Globalement, il est donc question d’un gars qui aime bien tuer d’autres gens, juste pour rire, et qui est chargé d’escorter une jeune fille fatalement belle pour la remettre à une très vilaine secte un peu barrée. Oui, c’est toute une histoire mais réjouissez-vous : il devrait y avoir de l’action, du sexe, encore du sexe et un peu de sentiments. En même temps, quand on veut vendre un film et devenir riche, c’est un minimum.

Bref, je ne sais pas si j’irai le voir mais ce qui est sûr, c’est que je me laisserais bien tenter. En même temps, vu qu’il est sorti mercredi dernier, peut-être que certains d’entre vous ont déjà franchi le pas. Si c’est le cas, ce serait bien de me dire s’il vaut le coup de lâcher dix euros ou pas.