Bang Your Friends, pour trouver un partenaire sexuel parmi ses amis sur Facebook

Bang Your Friends, c’est sans aucun doute l’une des applications les plus populaires en ce moment sur Facebook. Avec un peu plus de 20.000 utilisateurs en quatre jours, on peut même aller jusqu’à dire que cette dernière fait de véritables ravages. Etonnant ? Pas tant que cela, en fait, puisque Bang Your Friends a pour objectif de vous aider à trouver un partenaire sexuel parmi vos ami(e)s Facebook, et ce en toute discrétion. Forcément, avec un tel concept, elle ne pouvait que rencontrer le succès et si vous voulez en savoir plus, et bien on peut dire que vous êtes très bien tombés.

Ce qu’il faut savoir, au sujet de cette application, c’est qu’elle n’a absolument pas été conçue par une agence en mal de reconnaissance, ou même par des spécialistes internationaux du buzz marketing. Non, en fait, cette application a été conçue par trois étudiants californiens à la suite d’une soirée bien arrosée. Codée en quelques heures, elle n’avait absolument pas pour vocation de faire du bruit et autant dire que nos trois compères ont été les premiers surpris en voyant augmenter leur nombre d’utilisateurs. Si l’on en croit les chiffres donnés à The Daily Beast, ce serait effectivement cinq nouveaux utilisateurs qui s’enregistreraient toutes les minutes. Pas mal, évidemment.

Bang Your Friends, pour trouver un partenaire sexuel parmi ses amis sur Facebook

Bang Your Friends, une application pour trouver des partenaires sexuels sur Facebook. Oui, comme un « sex friend », mais en virtuel.

Okay, et comment ça marche ? En fait, l’idée de départ est assez simple. Une fois connecté à l’application, l’utilisateur va avoir la possibilité de choisir dans la liste de ses ami(e)s toutes les personnes qu’il aimerait bien voir dans son lit. Le tout en cliquant sur un simple bouton. Il suffit ensuite que la ou les personnes en question en fassent de même pour que l’application envoie un message aux deux parties. On sait évidemment comment l’histoire se finit, et on ne rentrera donc pas dans les détails.

Le truc intéressant, c’est que nos trois étudiants semblent avoir de véritables convictions. Selon eux, le sexe devrait être quelque chose de simple et chacun devrait donc avoir le droit de faire ce qui lui plaît. Chacun est libre d’adhérer ou non aux idées de nos trois jeunes mais si vous décidez d’utiliser le service, pensez juste à sortir couvert.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 233 millions de noms de domaine sur le web

    233 millions de noms de domaine sur le web

    233 millions, c’est le chiffre du jour. Car en effet, si l’on en croit Verisign, alors le web compterait pas moins de 233 millions de noms de domaine. Pas mal, non ? Certes, et sans aucune surprise, ce sont bien évidemment les noms de domaine en « .com » qui sont les plus répandus, loin devant les « .de » (Allemagne) et les « .uk » (Royaume-Uni). La France, quant à elle, s’en sort tout aussi honorablement qu’aux JO 2012 de Londres puisqu’elle se retrouve à la 15ème position. Ce n’est pas énorme, c’est vrai, mais ça pourrait être pire. Sur…

  • Google Search : du changement pour les OneBoxes

    Google Search : du changement pour les OneBoxes

    Google vient de déployer une petite mise à jour pour son moteur de recherche, une mise à jour qui porte essentiellement sur la manière dont sont présentées ses OneBoxes, soit les encarts directement intégrés aux résultats de la recherche et qui mettent en avant des informations spécifiques. Désormais, ces derniers seront plus massifs, plus aérés, plus soignés et ils se rapprocheront finalement pas mal des widgets que l’on trouve sur Google Now. Rien de révolutionnaire, donc, mais un changement ergonomique qui prouve une fois de plus que Big G souhaite « lisser » ses différents services, ses…

  • RapidDrive, la Dropbox de RapidShare

    RapidDrive, la Dropbox de RapidShare

    En ce moment, les outils de stockage dans le cloud ont le vent en poupe et RapidShare est bien décidé à surfer sur la vague puisque le célèbre service de partage de fichiers vient tout juste de lever le voile sur RapidDrive. RapidDrive, qui est en réalité un service similaire à ce que l’on trouve aujourd’hui du côté de Dropbox, de Google Drive ou encore de SkyDrive. Disponible uniquement sur Windows et en version bêta pour le moment, il devrait officiellement débarquer pour la rentrée et il ne manquera sans doute pas d’intéresser tous ceux…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -