Beresheet n’était que le début, SpaceIL veut lancer une nouvelle mission en direction de la Lune

Suite au récent crash de Beresheet sur le sol lunaire, Morris Kahn, l’entrepreneur israélien qui a soutenu en grande partie la première mission de SpaceIL a annoncé sur Twitter qu’un nouvel atterrisseur serait construit. Autrement dit, il y aura un programme Beresheet 2.0.

C’est une nouvelle qui ne manquera pas d’intéresser les passionnés de l’exploration spatiale. Malgré l’échec de la mission de Beresheet qui s’est écrasé sur la surface lunaire le jeudi 11 avril dernier, SpaceIL ne mettra pas un terme à son projet dont le but est de faire atterrir un engin sur l’unique satellite naturel qui orbite autour de notre planète.

Lune Clignote

En effet, l’entreprise israélienne peut de nouveau compter sur le soutien de Morris Kahn. Ce dernier a annoncé sur Twitter sa volonté de participer à une deuxième mission en tant que bailleurs de fonds.

Autrement dit, nous pouvons nous attendre au lancement d’un programme Beresheet 2.0.

Une nouvelle mission en vue pour SpaceIL

Rappelons en passant que SpaceIL avait initialement créé la mission Beresheet dans le cadre du concours Lunar X Prize organisé par Google. Malheureusement, le géant de l’internet avait été obligé d’annuler la compétition parce que les candidats n’avaient pas rempli ses exigences.

En dépit de ce retrait de Google, la start-up israélienne a poursuivi son programme et est parvenue à mettre son atterrisseur en orbite autour de la Lune le 4 avril dernier. Cependant, Beresheet n’a pas pu atterrir en douceur sur le sol lunaire en raison d’une panne de moteur.

Grâce en tout cas à cette promesse faite par Morris Kahn, une nouvelle mission s’annonce déjà pour SpaceIL.

Bientôt un programme Beresheet Shtayim

« Compte tenu des soutiens que j’ai reçus de partout dans le monde et des merveilleux messages de soutien, d’encouragement et d’enthousiasme, j’ai décidé que nous allons effectivement créer Beresheet Shtayim », a déclaré Kahn dans la vidéo qu’il a postée sur Twitter le 13 avril dernier. En fait, « shtayim » signifie deux en hébreu.

Rappelons que l’homme d’affaires israélien avait fait don de 42 millions de dollars par rapport au coût total de 100 millions de dollars de la première mission. Nous ne savons pas encore si la deuxième mission nécessitera la même somme d’argent. Néanmoins, grâce à l’exploit qu’elle a réalisé en atteignant la surface lunaire, SpaceIL a reçu la récompense d’un million de dollars promis par Google. Et c’est déjà un bon départ…

Mots-clés lune