Berserk : le manga reprendra sa publication fin avril au Japon

Après huit mois de pause, Kentarô Miura va revenir aux affaires à la fin du mois en délivrant ainsi de nouveaux chapitres de son manga Berserk dans les pages du magazine Young Animal. Des pages en couleur sont prévues, à la différence d’une traduction automatique japonais->français.

D’ici quelques jours, les lecteurs français et non japonophones de Berserk n’ayant pas cédé aux sirènes des traductions officieuses pourront découvrir le 40e volume du manga aux éditions Glénat. Où, sans rien vous divulgâcher de fâcheux, un évènement fort attendu depuis des pages et des pages devrait avoir lieu.

Au Japon, ce tome a été publié par Hakusensha en septembre 2018, avec un auteur qui avait publié son dernier chapitre en date au mois d’août. Après un hiatus de huit mois, Kentarô Miura va très prochainement reprendre du service comme révélé par le magazine nippon Young Animal dans sa huitième édition de l’année.

Des pages en couleur pour le retour à la publication de Berserk au Japon

L’information, rapportée en français par Anime News Network, concerne donc la publication de la suite des aventures de Guts et de Griffith/Femto dans les deux prochaines éditions de Young Animal. La date du 26 avril est donnée avec la précision de pages en couleur pour accompagner ce retour. Une précision non négligeable pour le public s’attachant à suivre cette œuvre par Glénat car, depuis maintenant un certain nombre de tomes, une double illustration couleur est fournie en fin de volume.

Berserk est un manga d’héroïc fantasy centré sur le personnage de Guts, mercenaire à l’épée démesurée embarqué dans la folle quête de Griffith, chef de la troupe du faucon ayant ainsi l’ambition d’obtenir son propre royaume. Mais après que Griffith a commis l’irréparable pour toucher son but d’un peu plus près, Guts ne va avoir de cesse de le traquer, faisant au passage lui-même l’objet de la convoitise d’âmes perdues. Le droit à l’erreur ne lui est pas permis, car sa mort n’est peut-être pas la conséquence qu’il redoute le plus. Les profanes trouveront cette description bien sibylline, mais qu’ils se tournent vers l’adaptation vidéoludique PS4/PS Vita sortie il y a quelques années, efficace porte d’entrée à ce monstrueux morceau culturel.

Mots-clés berserkjapon