Clicky

Beyond Good & Evil 2 : le développement vient à peine de commencer

Présenté à la surprise générale lors de la conférence pré-E3 d’Ubisoft , Beyond Good & Evil 2 nous aura clairement fait attendre. Annoncé initialement en 2008, le titre de Michel Ancel était la figure par excellence de l’arlésienne chez Ubi, et pour cause, tout le monde finissait par se demander si le projet n’allait pas au bout du compte tomber à l’eau.

Pour notre plus grand bonheur, il n’en est finalement rien, mais comme l’expliquent les responsables d’Ubisoft Montpellier, ce n’est pas pour autant que le jeu est prêt à sortir. Car si les technologies prévues pour concevoir le soft sont fin prêtes, le développement de Beyond Good & Evil 2 en lui-même ne fait que commencer…

BG&E2

Dans une interview pour le site américain The Verge, Michel Ancel a donné des détails sur Beyond Good & Evil 2, dont le développement vient juste de commencer.

C’est en tout cas ce dont Michel Ancel et son équipe ont pu s’entretenir avec des journalistes du site américain The Verge en visite dans le studio montpelliérain. Un studio décidément au centre de toutes les attentions depuis la dernière conférence d’Ubisoft… La chose n’a d’ailleurs rien d’étonnant, BG&E2 s’annonçant d’ores et déjà comme un titre haut en couleur.

Un jeu au « jour zero de son développement« 

Comme il est possible de le lire dans l’article de The Verge, Beyond Good & Evil 2 est actuellement dans une version extrêmement dépouillée, correspondant à l’état d’un jeu dont le développement vient tout juste de commencer.

Michel Ancel va même jusqu’à préciser qu’il y a deux semaines le jeu n’avait encore aucun habillage graphique. La raison en est très simple : durant les 3 dernières années Ubisoft Montpellier était afféré à la création d’un moteur graphique créé spécialement pour animer BG&E2 et permettre à l’équipe de concrétiser des plans particulièrement ambitieux pour le titre.

Il sera notamment possible d’explorer de nombreuses planètes du système solaire dans lequel se déroule l’aventure, le tout aux commandes de son vaisseau spatial et à la manière de ce que l’on pouvait faire dans un certain No Man’s Sky. Michel Ancel explique d’ailleurs que le moteur du jeu a été initialement conçu comme un « outil de simulation de système solaire« , précisant que chaque planète est créée à la fois à la main et à l’aide de techniques procédurales.

Notons en outre que les créateurs de BG&E2 prévoient de laisser un maximum de joueurs tester le jeu avant son lancement officiel et définitif, à la manière des titres en early-access, en vue de recueillir un maximum de feedback. Question sortie justement, il ne faudra pas s’attendre à voir le soft débarquer l’année prochaine. Michel Ancel explique toutefois avoir l’intention de le présenter plus en profondeur lors de l’E3 2018.

L’équipe semble en tout cas particulièrement heureuse de pouvoir enfin plancher comme il se doit sur la création de son titre, près de 9 ans après son officialisation lors des UbiDays 2008.

Share this post

Nathan

Geek dans l'âme et curieux de nature, Nathan est mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R.