Biblio-mat : un magnifique distributeur de… livres

Ami(e)s libraires, ami(e)s bibliothécaires, voici une belle construction qui devrait illuminer votre journée et qui pourrait même vous donner des idées. Car en effet, c’est un libraire canadien qui a eu l’idée de demander à Craig Small de construire une drôle de machine du nom de Biblio-mat, une machine qui se présente sous la forme d’un distributeur de livres entièrement fait maison. Une machine étrange, décalée et qui est fonctionne en plus sur un modèle aléatoire. Oui, car lorsque vous décidez d’acheter un livre avec le Biblio-mat, vous ne savez jamais sur quoi vous allez tomber. Exactement comme la boite de chocolats de Forest Gump, donc. Dans tous les cas, la vidéo qui suit devrait vous intéresser.

Le libraire en question officie sur le marché de l’antiquité et dispose d’une boutique au plein coeur de Toronto. Une boutique qui s’appelle… « The Monkey’s Paw ». Si vous êtes amenés à passer dans le coin (on ne sait jamais), vous pourrez donc aller voir sur place de quoi il en retourne.

Monkey's Paw Biblio-mat

Biblio-mat : le premier distributeur de livres au monde (ou pas)

Pour les autres et pour tous ceux qui n’iront jamais  là-bas, on peut préciser que cette machine a entièrement été faite à la main. Son fonctionnement semble assez simple, assez rudimentaire, puisque son système repose sur trois plateformes penchées vers l’avant. Des plateformes sur lesquelles il sera possible d’empiler des livres de toute taille. Le client, de son côté, n’aura qu’à insérer une pièce de deux dollars dans la fente de la machine pour que cette dernière délivre un livre pris en hasard.

Quel est l’intérêt de la chose ? Et bien, pour le libraire, c’est un bon moyen d’écouler son stock. Ces livres-là, il ne les aurait pas vendu autrement, surtout pas dans leur état. Le client, de son côté, pourra découvrir des ouvrages dont il ne soupçonnait même pas l’existence, des ouvrages qu’il n’aurait pas forcément acheté autrement. Au final, donc, tout le monde est gagnant et on se dit que ce serait quand même chouette de mettre en place un système de ce type dans les bibliothèques, pour les livres pilonés.

Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Furby est de retour, et il est encore plus flippant !

    Furby est de retour, et il est encore plus flippant !

    Furby avait beaucoup fait parler de lui dans les années 90, avant de disparaître subitement du marché du jouet. Ses yeux démoniaques, son allure étrange, sa voix nazillarde, le Furby ne s’était évidemment pas fait que des amis mais cela n’avait pas empêché Hasbro de remettre le couvert en 2005. Ensuite, rebelote, le démon aux yeux hagards a disparu une nouvelle fois de la circulation. Jusqu’à aujourd’hui, puisque Furby est de retour et on peut dire qu’il ne s’est pas arranger puisqu’il est encore plus flippant qu’autrefois. Plus flippant, mais aussi plus moderne, plus branché,…

  • Windows 8 Consumer Preview : le bureau

    Windows 8 Consumer Preview : le bureau

    Jusqu’à présent, nous nous sommes beaucoup intéressé à l’interface Metro de Windows 8 mais vous n’êtes sans doute pas sans savoir que le prochain système d’exploitation de Microsoft propose également un bureau tout ce qu’il y a de plus traditionnel. Un bureau quis’inscrit dans la droite lignée de ce que nous pouvons trouver sur Windows 7, mais avec quelques changements notables tout de même. Autant dire que là encore, il y a beaucoup de choses à en dire et vous allez justement pouvoir en apprendre plus à son sujet au travers de la vidéo qui…

  • Xavier Niel répond à Eric Zemmour et à Eric Naulleau

    Xavier Niel répond à Eric Zemmour et à Eric Naulleau

    Zemmour et Naulleau ont déjà beaucoup fait parler d’eux du temps où ils officiaient sur On N’est Pas Couché et certaines de leurs interviews resteront sans doute dans les annales de l’histoire de la télévision. Faut dire aussi, faire preuve d’un pseudo-élitisme puant et d’une telle mauvaise foi, ce n’est pas donné à tout le monde. Quoi qu’il en soit, nos deux « journalistes » sont passés maitres dans l’art de la provocation et c’est sans doute ce qui leur a permis d’obtenir leur propre émission sur Paris Première. Et justement, amis Geeks, figurez-vous que les deux…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -