Biblio-mat : un magnifique distributeur de… livres

Ami(e)s libraires, ami(e)s bibliothécaires, voici une belle construction qui devrait illuminer votre journée et qui pourrait même vous donner des idées. Car en effet, c’est un libraire canadien qui a eu l’idée de demander à Craig Small de construire une drôle de machine du nom de Biblio-mat, une machine qui se présente sous la forme d’un distributeur de livres entièrement fait maison. Une machine étrange, décalée et qui est fonctionne en plus sur un modèle aléatoire. Oui, car lorsque vous décidez d’acheter un livre avec le Biblio-mat, vous ne savez jamais sur quoi vous allez tomber. Exactement comme la boite de chocolats de Forest Gump, donc. Dans tous les cas, la vidéo qui suit devrait vous intéresser.

Le libraire en question officie sur le marché de l’antiquité et dispose d’une boutique au plein coeur de Toronto. Une boutique qui s’appelle… « The Monkey’s Paw ». Si vous êtes amenés à passer dans le coin (on ne sait jamais), vous pourrez donc aller voir sur place de quoi il en retourne.

Monkey's Paw Biblio-mat

Biblio-mat : le premier distributeur de livres au monde (ou pas)

Pour les autres et pour tous ceux qui n’iront jamais  là-bas, on peut préciser que cette machine a entièrement été faite à la main. Son fonctionnement semble assez simple, assez rudimentaire, puisque son système repose sur trois plateformes penchées vers l’avant. Des plateformes sur lesquelles il sera possible d’empiler des livres de toute taille. Le client, de son côté, n’aura qu’à insérer une pièce de deux dollars dans la fente de la machine pour que cette dernière délivre un livre pris en hasard.

Quel est l’intérêt de la chose ? Et bien, pour le libraire, c’est un bon moyen d’écouler son stock. Ces livres-là, il ne les aurait pas vendu autrement, surtout pas dans leur état. Le client, de son côté, pourra découvrir des ouvrages dont il ne soupçonnait même pas l’existence, des ouvrages qu’il n’aurait pas forcément acheté autrement. Au final, donc, tout le monde est gagnant et on se dit que ce serait quand même chouette de mettre en place un système de ce type dans les bibliothèques, pour les livres pilonés.

Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Gameloft : un teaser de Wild Blood, premier titre sous Unreal Engine

    Gameloft : un teaser de Wild Blood, premier titre sous Unreal Engine

    Bonne nouvelle pour tous ceux qui jouent énormément avec leur mobile ou avec leur tablette, Gameloft vient de mettre en ligne le tout premier teaser de Wild Blood, son premier jeu à utiliser le très célèbre Unreal Engine. Oui, ce même Unreal Engine qui anime certains des titres d’anthologie comme Gears of War, Mass Effect ou encore Bioshock. Forcément, le résultat est à la hauteur de nos attentes et autant dire qu’on s’en prend même plein les yeux. Précisons d’ailleurs que Wild Blood sortira simultanément sur iOS et sur Google Android. Chouette, mais aucune date…

  • Un premier Homebrew pour la PlayStation Vita

    Un premier homebrew pour la PlayStation Vita

    A peine arrivée, déjà hackée. Il semblerait en effet que la PlayStation Vita ne soit pas aussi sécurisée qu’on le croyait. Disponible depuis peu au Japon, elle est en effet tombée entre les griffes d’un bidouilleur plutôt doué de ses dix doigts et qui est parvenu à faire tourner le tout premier homebrew dans l’histoire de la console. Oui, et c’est un sacré homebrew puisqu’il s’agit d’un émulateur Sega qui va vous donner l’occasion de retomber un peu en enfance. Et si vous avez envie de voir le résultat (et aussi de voir tourner la belle),…

  • Behind-the-Scenes

    10+ photographies type « Behind the Scenes »

    Certains films ont littéralement marqué leur époque, c’est un fait. Et si la plupart des réalisateurs profitent aujourd’hui au maximum des fonds verts et de la puissance de calcul de nos ordinateurs, cela n’a évidemment pas toujours été le cas. L’exemple le plus frappant, de mon point de vue, c’est sans aucun doute celui de Georges Lucas et de sa célèbre saga, Star Wars. A l’époque, les choses étaient nettement moins faciles et les réalisateurs devaient donc rivaliser d’ingéniosité pour donner vie à leur imagination. Oui et ce que vous allez pouvoir découvrir un peu…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -