Bientôt des pass pour accéder aux contenus pornographiques au Royaume-Uni ?

Chemine-t-on vers LA solution pour empêcher les mineurs d’accéder à la pornographie sur internet ?

Après avoir travaillé plusieurs mois sur les différentes options qui peuvent être utilisées pour protéger les mineurs contre le porno en ligne, le gouvernement britannique prévoit d’utiliser les kiosques à journaux présents dans les villes pour vendre aux adultes des pass permettant d’accéder aux contenus pornographiques diffusés sur Internet.

Etude sexualité

Depuis le Digital Economy Act 2017, le législateur cherche un moyen de restreindre l’accès aux contenus pour adultes présents sur le web aux seules personnes majeures.

Plusieurs pistes ont été envisagées, dont une reposant sur l’utilisation de la carte bancaire de l’utilisateur. La British Board of Film Classification semble cependant avoir trouvé une alternative plus originale.

Des passes pour accéder aux contenus pornographiques

L’idée est relativement simple et elle consiste tout simplement à mettre en vente des pass réservés aux adultes, des passes offrant un accès à ces contenus tant décriés.

Afin de les rendre aussi accessibles que possible, le législateur envisage de s’appuyer sur un vaste réseau de distribution composé de tous les kiosques à journaux présents dans les villes anglaises.

Les caissiers se retrouveraient ainsi à faire office de garde-chiourme en s’assurant que les pass soient bien vendus à des personnes majeures et donc aux internautes âgés de 18 ans et plus. L’objectif final étant de s’assurer que les mineurs ne puissent accéder à ces contenus.

Des mesures drastiques pour rendre la pornographie moins accessible

Bien sûr, ces pass ne seraient pas délivrés gratuitement et ils seraient ainsi proposés à un prix tournant autour des 12 €. Ils ne pourraient en outre s’obtenir que sur présentation d’une pièce d’identité comme un passeport ou un permis de conduire.

Chaque pass serait accompagné d’un code d’identification unique composé de très exactement 16 chiffres. Un code à saisir sur tous les sites proposant des contenus épicés.

Si cette solution est plutôt originale, elle a au moins le mérite d’être plus sécurisée que le premier système d’identification envisagé. En outre, avec ces pass, le porno resterait accessible pour toutes les personnes ne disposant pas d’un compte bancaire actif.

Selon la London School of Economics and Political Science, environ un million et demi de travailleurs du Royaume-Uni ne seraient effectivement pas bancarisés. Dans ce contexte, il est impossible de se reposer uniquement sur un système d’identification par carte bancaire.

En outre, avec un tel système, l’identité réelle de l’utilisateur ne sera pas connue des sites pour adultes. Ces pass permettraient ainsi de conserver l’anonymat des usagers.

Mots-clés insoliteweb