Bientôt la fin des services d’écoute musicale en ligne ?

Présents depuis un peu plus de deux ans, les services d’écoute musicale en ligne, ou en streaming, ont très vite rencontré le succès et fédéré des millions d’utilisateurs. Et pour cause puisque les internautes attendaient depuis longtemps un moyen d’écouter gratuitement et légalement toute la musique de leur choix. Oui mais à en croire les derniers articles publiés à ce sujet sur le web, il semble que cela soit sur le point de changer. Et justement, nous allons essayé d’y voir un peu plus clair dans cet article.

L’écoute musicale en ligne, un engouement imprévisible ?

Imprévisible, pas vraiment. Tout le monde s’attendait bien à ce que ça marche, c’est un fait, mais personne n’aurait pu prévoir que cela marcherait autant. Et je pense que Deezer en est l’exemple le plus flagrant. Connu à l’origine sous le nom de Blogmusik (c’était d’ailleurs un de mes premiers articles), ce dernier a été le premier site français d’écoute de musique en ligne à trouver un accord légal avec les ayants-droits.

Oui, Deezer… Deezer qui à ses débuts déjà obtenait de très bons scores en terme de trafic (773.000 visiteurs en août 2007) et qui est aujourd’hui une véritable usine à gaz (7 millions de visiteurs uniques en décembre 2009). Le tout en deux ans et des poussières.

Ce qui explique sans doute pourquoi des concurrents ont très vite émergé, comme Jiwa ou encore Spotify. Précisons d’ailleurs qu’à eux trois, ces services regroupent environ 10 millions d’utilisateurs. Un chiffre impressionnant, qui explique peut-être pourquoi certaines maisons de disque commencent à se rétracter.

Warner laisse tomber Jiwa, tout le monde y voit la fin des services d’écoute musicale en streaming

C’est ainsi le cas de Warner qui, après avoir enregistré quelque chose comme 17 millions de perte, a décidé de se rétracter et de demander le retrait de son catalogue de Jiwa. Un coup dur pour le service, d’autant plus que le catalogue de cette maison de disque compte des artistes très populaires comme Madonna, Linkin Park ou encore les Red Hot Chili Peppers. Notons au passage que le choix de la Warner n’est pas anodin puisque Jiwa est aussi le service d’écoute musicale qui compte le moins d’utilisateurs (seulement 190.000 membres selon la Wikipedia).

Du point de vue de la Warner, le modèle sur lequel reposent tous les services d’écoute musicale en streaming n’est pas assez rentable. De son point de vue, le concept serait beaucoup plus intéressant si… la formule gratuite était supprimée. Ce qui n’est pas forcément faux, mais il ne faut pas oublier que ces services auraient sans doute moins d’utilisateurs s’ils ne proposaient qu’une version payante.

Pour en revenir à Jiwa, on précisera que les maisons de disque demandent en tout et pour tout 900.000 € garantis au service pour qu’il puisse diffuser leur catalogue. Manque de chance pour lui, ses revenus publicitaires n’atteignent que 300.000 €.

Cela dit, il convient de dédramatiser les choses en rappelant que Deezer lui-même avait eu des problèmes de ce genre avec  Universal à ses débuts. Le seul problème de Jiwa, finalement, c’est qu’il n’attire pas assez de monde pour que le modèle soit rentable, ce qui n’est ni le cas de Deezer, ni de Spotify. D’ailleurs, le Vide Président chez Universal a affirmé encore en janvier que « Spotify possède un modèle financier très rentable » (source : le Nouvel Obs) ce qui prouve bien que les services d’écoute musicale ne sont pas encore en danger.

Le seul danger : la loi

Cependant, même si la situation actuelle est moins alarmante qu’on le croit, le marché de l’écoute musicale en ligne n’est pas sauvé pour autant. Et le plus gros danger auquel il est exposé, c’est bien évidemment la législation de plus en plus stricte. L’exemple français est bien évidemment le plus frappant mais les autres pays européens finiront certainement par avoir aussi leur loi Hadopi.

Or, à la base, si les maisons de disque ont suivi les services d’écoute musicale en streaming, c’est essentiellement parce qu’elles souhaitaient lutter contre le piratage. Comme le dit le célèbre adage, il vaut mieux vendre peu que pas du tout.

Et même si les dispositifs comme la loi Hadopi ne serviront à rien tant ils sont limités sur le plan technique, on sait qu’ils suffiront à dissuader l’internaute lambda. Et lorsque cela arrivera, alors les maisons de disque n’auront plus besoin des services comme Deezer, Spotify ou Jiwa. Il leur suffira de sortir leur propre plate-forme (entièrement payante) et de retirer leurs catalogues de ces derniers pour voir augmenter leur chiffre d’affaire.

Bien entendu, ce n’est qu’une hypothèse, mais elle met tout-de-même un point intéressant en relief : des lois comme l’Hadopi ne sont pas dangereuses que pour les internautes, elles le sont aussi pour les entreprises, et donc pour l’emploi.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Rdio lance une toute nouvelle version

    Rdio lance une toute nouvelle version

    Rdio est disponible depuis quelques semaines en Europe et certains d’entre vous ont peut-être quitter Deezer ou encore Spotify pour miser sur le nouveau-venu. Si tel est le cas et si vous utilisez le portail web du service, alors vous avez du constater un peu de changement durant ces dernières heures. Car en effet, la nouvelle version de Rdio vient tout juste de sortir et nous pouvons donc profiter de sa toute nouvelle interface. Une interface bien plus claire, bien plus épurée, bien plus minimaliste et qui devrait plaire à tous ceux qui aiment aller…

  • Anontune, le streaming musical et social par les Anonymous ?

    Anontune, le streaming musical et social par les Anonymous ?

    Décidément, les Anonymous sont très actifs en ce moment. Après Anonpaste (un Pastebin-like), une partie du groupe hacktiviste serait actuellement en train de travailler sur un nouveau projet plutôt ambitieux. Nouveau projet qui s’imposerait ainsi comme une plateforme musicale dotée de fonctions sociales. Son nom ? Anontune, et autant dire que si cette information se vérifie bel et bien, si ce projet arrive vraiment à son terme, alors ça risque de faire grincer quelques dents. Et j’en connais même quelques uns qui risquent de ne pas être très contents de cette initiative. Pour le moment,…

  • Rdio va rémunérer les artistes attirant de nouveaux utilisateurs

    Rdio va rémunérer les artistes attirant de nouveaux utilisateurs

    Les services d’écoute musicale en streaming ne manquent pas sur la toile, et ces derniers ont souvent de grosses difficultés à se démarquer de leurs concurrents. Certains misent sur des fonctions originales, d’autres sur leur catalogue, mais Rdio préfère apparemment privilégier les artistes. Preuve en est, le petit service qui monte, qui monte, a décidé de mettre en place une nouvelle méthode de rémunération visant à récompenser les artistes attirant de nouveaux utilisateurs sur la plateforme. Pas mal mais il y a mieux encore puisque ces derniers toucheront… 10$ par tête de pipe ! Oui,…


  • http://be3pi.tumblr.com be3pi

    Il est faux de dire que Spotify possède un modèle financier très rentable…Ils vivent surtout de leurs investisseurs, car les revenus publicitaires ou leur faible taux de conversion vers la version payante n’est pas suffisante pour supporter les couts… Plutot que d’écouter le vice président d’universal, je prefere lire cet excellent article (et blog) > http://digitalmusic.tumblr.com/post/358030007/deezer-spotify-apple-et-les-autres

  • http://dblogpas.free.fr Luc

    « Il leur suffira de sortir leur propre plate-forme (entièrement payante) et de retirer leurs catalogues de ces derniers pour voir augmenter leur chiffre d’affaire. »

    Comme tu le dis, s’il faut payer il y aura moins de monde!
    J’ai cru comprendre que le service payant de Deezer ne marche pas!
    On va donc retourner au piratage facilement caché de la méchante HADOPI!
    On tourne en rond…

  • http://hackitecte.fr jaguie

    Hop, je valide ton analyse… Mais je pense que d’ici peu on aura une offre tout integré qui va apparaitre : net-tel-tv-musique et que finalement on payera tout ça dans son abonnement sans s’en rendre compte.

    Bonne fin de week end :)

  • http://www.blog-marrant.com Thomas

    @jaguie: Ce n’est pas bête du tout, du tout ça !

  • http://ziik.fr/ Audiofeeline

    Le réel problème vient des majors qui sont trop gourmandes, j’y voit plutôt une mutation du marché. D’un coté on a ceux qui ne souhaitent pas diffuser gratuitement et de l’autre tout une scène qui cherche à monétiser sa musique… L’achat de catalogues entiers est absurde selon moi, il faudrait rémunérer l’ARTISTE en fonction des écoutes, ça changeraient pas mal de choses…

    Il faut aussi noter que les maisons de disque sont arrivées trop tard sur ce segment et il n’est pas étonnant qu’elles peinent à s’en sortir. Ce système a encore trop d’intermédiaires et c’est là tout le problème c’est bien pour ça qu’on voit de nombreux artistes quitter leur maison de disques…

    Selon moi, le réel avenir de la musique va se faire du « créateur au consommateur » ce qui va forcément entrainer une chute des coûts pour ceux qui achètent. On l’a déjà vu avec les groupes indépendant qui vendent leurs CD eux-même pour moins de 10€ à la sortie des concerts…

    Warner se plante complètement selon moi, ils devraient revoir leurs tarifs et trouver des arrangements plus sérieux avec les services de streaming, la radio hertzienne n’est ni plus ni moins que du streaming 1.0, pourquoi ce modèle ne fonctionnerait-il pas sur Internet?…

  • http://www.fredzone.org Fred

    @be3pi: Merci pour la ressource mais je ne faisais que répéter les dires du mec d’Universal, hein, histoire de montrer aussi que les majors ne sont pas toujours d’accord les uns avec les autres.

    @Luc: Nop, pas du tout pour Deezer mais en même temps ce n’est pas vraiment étonnant, hein… Spotify marcherait déjà un peu plus, mais le problème c’est qu’il n’est pas présent partout (à cause de la loi en vigueur dans certains pays apparemment) donc il y a quand même un manque à gagner.

    @jaguie: On y viendra sans doute je pense. ^^

    @Audiofeeline: Effectivement, ça a toujours été le problème, les majors sont beaucoup trop gourmands. Mais c’est partout pareil, hein, quand tu penses qu’un auteur ne touche que 5% des ventes de ses bouquins, c’est juste hallucinant. Et si les éditeurs et les majors prennent autant, c’est (selon eux) parce qu’ils prennent beaucoup de risques.

  • http://www.gifty-gifty.com Charly

    @jaguie : SFR a déjà fait un pas dans ce sens en proposant depuis pas mal de temps une offre musique via l’abonnement ADSL NeufBox.

    Mais c’est a priori limité au catalogue Universal. L’intérêt de Spotify et consorts est que l’on trouve de nombreux artistes émanant de diverses maisons de disques. Dès lors, que les majors proposent leur propre plateforme serait faire un grand pas en arrière.

    Pour moi, le salut pour les plateformes de streaming passe par une plus grande interaction entre les artistes et les utilisateurs. Le duo Spotify + Lastfm me paraît avoir pris un peu d’avance dans ce sens.

    En espérant qu’Hadopi ne nous fasse pas retourner à l’âge de pierre.

  • http://www.fredzone.org Fred

    @Charly: En espérant qu’Hadopi ne nous fasse pas retourner à l’âge de pierre ? C’est justement ce qui risque d’arriver. Quoi qu’il en soit, j’avais effectivement entendu parler de l’offre de SFR mais quel est le prix de l’option ?

  • http://www.gifty-gifty.com Charly

    @Fred: c’est tout de même 5 euros / mois (http://adsl.sfr.fr/offres-adsl/internet/neufbox-music-standalone/), pour avoir un accès au catalogue complet, non compatible iPhone bien évidemment …

  • http://blogmotion.fr/ Mr Xhark

    Sujet intéressant sur lequel j’ai failli réaliser un billet, mais je manquais d’éléments.

    Ma théorie c’est que les majors savaient très bien qu’ils allaient mettre un terme à ce genre d’écoute « gratuite » pour le consommateur (ce n’est en réalité pas le cas car il y a de la pub chez Spotify/Deezer).

    Une sorte de « on va habituer les gens à ce genre de service, au mieux ils vont s’abonner pour en profiter sur leur mobile, au pire ils vont devenir accros et supporter la pub. Une fois qu’ils seront accros on coupe les offres gratuite. » Et voilà comment on repart à la case départ.

    Personnellement avec Spotify je ne prends même plus le temps de télécharger de la musique (légalement), c’est tellement plus simple de lancer Spotify ! Pas de DRM, on écoute de la musique de façon illimité ! Avec l’abo pro tu peux écouter toute ta musique sans connexion, sans rien synchroniser car tout est automatique… dans ton mobile Spotify te suit encore (avec ou sans connexion).

    Spotify s’en sort le mieux je pense car leur solution logicielle est vraiment innovante, légère et simple. Comme les gens lançaient Winamp ou WMP ils lancent Spotify. Deezer reste lourd car en flash et en cas de plantage du navigateur (ou de fermeture accidentelle ) plus de musique. L’équipe Spotify est très ouverte et à l’écoute de ses utilisateurs, c’est là tout l’opposé de Deezer avec qui il est impossible de communiquer.

    Contrairement à Jiwa, Spotify vient d’ajouter 600 000 titres du catalogue Believe Digital (le 1er label numérique indépendant) qui contient énormément d’artistes français. D’autres surprises sont par ailleurs dans les tuyaux… :)

    Ce qui m’énerve avec les majors c’est que leurs envies deviennent réalité dans le monde entier et indépendamment des pays… tout le monde est à la même enseigne et c’est ça qui me déranger sur le fond…

  • http://neosting.net/ NeoSting

    J’ai du mal à adhérer à ton hypothèse à la fin de ton article, mais une chose est sûre ; ce que ces majors veulent, c’est AVANT tout éliminer la concurrence. De là à penser que les services actuellement disponibles n’existeront plus, il y a beaucoup. Tant que ces majors se feront payer des sommes aussi hallucinantes, le risque est faible, mais pas impossible.

    les maisons de disque demandent en tout et pour tout 900.000 € garantis

    Combien d’euros (%) sont réellement redonnés aux artistes ?

    L’avenir qui va nous plomber, c’est l’ACTA ; pas l’hadopi. Une fois que les majors auront bien pompé et cadré le Net, elles nous remettront des DRM en béton sur les MP3 payés au bas mot 1€50 l’unité.

  • http://www.fredzone.org Fred

    @Charly: 5 euros ? Franchement, c’est correct. Moins cher que Deezer ou Spotify en tout cas ^^

    @Mr Xhark: On est d’accord, Spotify est vraiment excellent. Le fait que ce soit un logiciel, qu’il se synchronise automatiquement, qu’il propose le mode hors ligne et qu’il soit en plus disponible sur l’iPhone, ça en fait une solution clef en main et un outil auquel on peut accéder de partout. Deezer, c’est différent, faut ouvrir son navigateur, ne pas le fermer ensuite, ce n’est pas le même rapport. Sans compter que l’interface de ce dernier est beaucoup plus chargée que celle de Spotify.

    Après, j’avoue que je pense aussi comme toi. On habitue les internautes à ces outils, on les rend bien accroc et ensuite… Paf, on retire le catalogue, on les fait couler et on propose dans la foulée un concurrent plus cher mais dont les bénéfices nous tombent directement dans la poche.

    Enfin, si c’est vraiment leur plan, les maisons de disque vont se planter. Ce que veulent les gens, ce n’est pas seulement écouter de la musique en ligne, mais surtout que ça leur coûte le moins possible. Et même que ce soit gratuit si c’est possible.

    Pour aller plus loin, on peut même dire que c’est un phénomène de société. Les salaires n’augmentent pas, ou peu, tout le reste augmente (surtout depuis le passage à l’euro) donc les gens ont moins d’argent. Et s’ils ont moins d’argent, alors ils partent moins en vacances, ils sortent moins et ils vont surtout attention à la manière dont ils dépensent leur argent.

    Du coup, au lieu d’acheter des CD, ils vont soit les écouter en ligne, soit les télécharger.

    CQFD

    @NeoSting: Presque rien. Pour les bouquins, un auteur gagne en moyenne 5% des ventes. C’est plus ou moins pareil pour un chanteur, je pense. Et pour l’ACTA, j’attends d’en savoir plus mais faudra effectivement que je rédige un billet sur le sujet parce que ça risque de nous faire très mal :s

  • http://www.gifty-gifty.com Charly

    @Fred : oui mais 5 euros pour accéder uniquement au catalogue Universal…

    Perso, je suis abonné à Spotify Premium, et j’en suis très content. Je trouve 90% de ce que je cherche, j’utilise le mode hors ligne sur l’Iphone, je n’achète en revanche quasiment plus de CDs du tout, donc les 10 euros par mois, même si ce n’est que de la « location » en fin de compte, je les rentabilise.

    @Mr Xhark : de quelles surprises veux-tu parler ?? Je suis tout ouïe :)

  • http://morgan.jerabek.fr/cv Morgan

    J’ai envi de passer premium sur spotify mais j’hésite encore… faut que le modèle perdure!

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -