Bientôt des résolutions meilleures que le Full HD sur les smartphones haut de gamme ?

Depuis que les smartphones se sont répandus, les constructeurs se sont lancés dans une véritable course à la résolution : d’année en année, les écrans de nos terminaux s’améliorent et les faibles résolutions ont vite disparu, au profit d’affichages de meilleure qualité, jusqu’à arriver au Full HD 1080p, soit 1 920 x 1 080 pixels. Cette augmentation de résolution s’est également accompagnée d’une augmentation de la taille des écrans, pour des raisons assez simples : monter la résolution, c’est bien beau, mais sur un petit écran, la différence est invisible à l’œil nu et il devient ainsi quasiment inutile d’intégrer un affichage 1080p sur un écran dont la taille est inférieure à 5 pouces.

Mais contre toute attente, les phablettes se démocratisent de plus en plus et commencent à avoir un bon lot de fidèles. On ouvre donc la porte à des écrans plus grands, où augmenter la résolution n’est pas encore (totalement) inutile…

Samsung Galaxy Note II

Selon Shawn Lee, un analyste de DisplaySearch, ces améliorations pourraient d’ailleurs arriver assez tôt puisque nous pourrions mettre la main dessus d’ici 2014. Toujours selon lui, c’est lors du prochain Mobile World Congress de février que nous serons présentés les premiers smartphones disposant d’une résolution de type WQXGA, soit 2 560 x 1 440 pixels.

Un nombre impressionnant de pixels qui pourrait équiper des écrans allant de 5,5 pouces à 6,5 pouces. Il va cependant encore falloir patienter un peu, surtout que ce type de résolutions n’équipera à ses débuts qu’un petit nombre de terminaux puisqu’on ne parle ici que de phablettes, et de haut de gamme qui plus est.

Note de Fred : Et la véritable question, finalement, c’est de savoir si nous avons vraiment besoin d’écrans dotés de ce genre de définitions. L’oeil humain est quand même fortement limité, il ne faut pas l’oublier.

Via

Share this post

Jérémy Heleine

Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur Machineo et surtout ici-même.