Clicky

Bienvenue sur 55 Cancri e, une planète où la température dépasse les 2 500 degrés

55 Cancri e a sans doute un nom à coucher dehors mais cela n’empêche pas cette planète de beaucoup faire parler d’elle depuis le début de la semaine. Logique, car la température à sa surface atteint les 2 500 degrés et elle est donc entièrement recouverte de lave en fusion. Oui, et le télescope Spitzer est parvenu à capturer des images surprenante de cette exoplanète.

Spitzer est un télescope assez particulier. Le projet est effectivement né au début des années 80 mais la NASA a mis pas moins de dix ans avant de le finaliser et son lancement a ainsi eu lieu le 23 août 2003.

55 Cancri e

55 Cancri e n’est pas une planète comme les autres.

Contrairement à ses petits camarades, Spitzer fait dans l’infrarouge et il succède donc à IRAS et à ISO, ses deux prédécesseurs.

Spitzer a pour mission d’observer la création de l’univers

Spitzer a pour mission d’observer la création de l’univers, la formation des galaxies primitives, la genèse des étoiles et celle des planètes. Grâce à son optique et ses différents capteurs, il est capable de suivre l’évolution chimique de l’univers et autant dire qu’il nous a appris beaucoup de choses depuis sa mise en service.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la planète 55 Cancri e n’est pas une inconnue au bataillon car elle a été découverte en 2004, soit un an après le lancement du télescope.

Elle est environ huit fois plus dense que notre planète et elle est 100 fois plus proche de son étoile que la Terre. Il ne lui faut d’ailleurs que 18 heures pour en faire le tour.

C’est impressionnant, mais il y a un autre détail insolite. La planète s’est aussi synchronisée avec son étoile et elle n’expose ainsi qu’une seule de ses faces. Ce phénomène est unique et c’est sans doute pour cette raison que les astronomes s’intéressent beaucoup à son cas.

55 Cancri e est entièrement recouverte de lacs de lave en fusion

La NASA a d’ailleurs braqué Spitzer sur la planète pendant plusieurs heures afin de l’observer plus en détails. L’agence s’est alors rendue compte que la face la plus exposée pouvait facilement atteindre les 2 500 degrés, contre « seulement » 1 100 degrés sur l’autre.

Ce choc thermique a bien évidemment une incidence sur la composition de la planète et 55 Cancri e est ainsi recouverte de lave en fusion. De la lave qui se déplace comme de l’eau et qui forme même des lacs de magma à sa surface. L’enfer doit avoir cette allure.

Cette planète est la toute première a être observée de la sorte. Il est d’ailleurs important de préciser que 55 Cancri e appartient à la famille des Super Terres, et donc des planètes rocheuses dont la masse est comprise entre une et dix fois celle de la Terre.

Notez pour finir que la NASA n’a pas l’intention d’en rester là. Le télescope James Webb se penchera aussi sur le cas de cette étrange planète lorsqu’il sera mis en service.