Bill Gates a imaginé des toilettes capables de transformer les excréments en engrais

Les toilettes du futur seront écologiques et c’est Bill Gates qui compte lancer la tendance. Le milliardaire a  dévoilé un concept de toilettes complètement avant-gardiste le 6 novembre 2018, lors d’une conférence organisée à Beijing, en Chine.

Les toilettes imaginées par Bill Gates ne gaspillent pas l’eau. Elles n’évacuent pas les déjections dans les égouts. Les toilettes futuristes du cofondateur de Microsoft transforment immédiatement les déjections en engrais grâce à l’utilisation de produits chimiques.

Il s’agit d’un concept extrêmement ambitieux et intéressant, surtout en ce temps où l’écologie et la protection de l’environnement sont devenues des sujets à la fois très actuels et très sensibles.

Des toilettes « vertes »

Dans un entretien avec Reuters, Bill Gates critique vivement le système des toilettes actuelles, car elles « jettent simplement les déchets dans l’eau. » Les siennes, par contre, absorbent les liquides et les solides puis effectuent des transformations chimiques, notamment en les brûlant.

Les déchets qui en résultent peuvent ensuite être utilisés comme engrais.

Durant son discours à Beijing, Gates n’a pas hésité à brandir un pot de chambre rempli de selles humaines pour sensibiliser sur le danger que représente le rejet des déjections dans les égouts et les eaux. Il affirme qu’un simple petit pot comme celui qu’il brandit contient des centaines de milliards de virus, de bactéries et de parasites.

200 millions de dollars d’investissement

Bill Gates confie que ses toilettes du futur sont le résultat d’un long projet de développement. Les recherches ont été financées par la Fondation Bill et Melinda Gates qui a déboursé près de 200 millions de dollars. Il est prévu que le même montant soit de nouveau déboursé jusqu’à ce que les toilettes soient enfin au point.

Gates compte présenter son projet aux fabricants, espérant que le marché des toilettes vertes parvienne à atteindre les 6 milliards de dollars de chiffres d’affaires d’ici 2030.

Le milliardaire compte particulièrement sur le soutien de la Chine et sa campagne de « révolution des toilettes. » D’ici 2020, le pays prévoit de construire et moderniser près de 64 000 toilettes publiques afin de booster le tourisme et la croissance économique.

Il reste à savoir si Pékin sera intéressé par l’idée d’un « Américain » quand on sait que la tension est assez vive entre les Etats-Unis et l’Empire du Milieu.

Mots-clés écologie