Bill Murray confirme sa présence dans Ghostbusters 3 malgré ses premières réticences

Bill Murray a toujours voulu protéger au maximum la franchise Ghostbusters. Deux films cultes des années 80 qui auront participé à la popularité de l’acteur, actuellement à l’affiche de The Dead Don’t Die de Jim Jarmusch – qui signait l’ouverture du Festival de Cannes. Mais alors que Bill Murray s’est toujours montré réticent à l’idée de jouer dans Ghostbusters 3 (malgré une apparition dans le reboot), il semblerait que l’acteur ait depuis changé d’avis. C’est en tout cas ce que ce dernier a expliqué dans une interview pour le site Indie Wire lors de la promotion de The Dead Don’t Die. Autant dire que les fans seront heureux.

Bill Murray en a profité pour égratigner l’industrie cinématographique actuelle tout en évoquant des relations tendues avec Sony Pictures, qui détient les droits de Ghostbusters.

Autant dire une interview sans langue de bois pour l’un des acteurs à l’origine du succès de la licence.

Bill Murray se dit prêt à jouer dans Ghostbusters 3

Ghostbusters 3, prévu pour le 20 juillet 2020 sous la direction de Jason Reitman, fils du réaliste à l’origine des deux premiers films, se fera bien avec Bill Murray. C’est en tout cas ce que l’acteur a expliqué dans une interview. Ce dernier explique être apparu dans le reboot de Ghostbusters pour ne pas tourner le dos à la licence et faire preuve de désaveu à son encontre. Son but était de soutenir les équipes du film. Bill Murray précise également que cette même raison le pousse aujourd’hui à accepter de jouer dans Ghostbusters 3.

Bill Murray retrouvera donc ses collègues des premiers films pour cette suite qui se passera dans la même timeline que ces derniers. Il semblerait que son amitié avec les équipes ait joué sur sa décision à rempiler pour un nouvel épisode, à l’heure où les revivals sont très à la mode.

Sans oublier que, avec beaucoup d’humour, Bill Murray avoue avoir besoin d’argent pour… payer la scolarité de son fils !

L’acteur aura également profiter de cette entrevue (très franche) pour critiquer les décisions actuelles des studios cinématographiques. Selon lui, les blockbusters ne se basent aujourd’hui que sur le nombre de followers d’un acteur ou d’une actrice pour donner des rôles. Une attitude qui déplaît à Bill Murray, absent des réseaux sociaux.