Bing n’est plus disponible en Chine

Après Facebook, Tumblr c’est apparemment au tour du géant des logiciels Microsoft de se retrouver dans le viseur du gouvernement chinois. Depuis quelques jours, les internautes chinois ne peuvent plus accéder le moteur de recherche Bing pour effectuer leurs recherches.

La raison de la panne n’a pas encore été communiquée, mais beaucoup pensent qu’il s’agit d’une suspension motivée par une décision prise par le gouvernement chinois.

La Chine est assez stricte avec les contenus que les fournisseurs de services sur internet proposent sur son territoire. Si certaines plateformes sont déjà interdites, d’autres ont reçu son approbation, mais pour une durée incertaine.

Bing ne fonctionne désormais plus et c’est mauvaise nouvelle pour les internautes habitués à ce service.

Un blocage en rapport avec une décision gouvernementale ?

Selon Financial Times, les internautes chinois se sont plaints de ne plus pouvoir lancer des requêtes depuis cn.bing.com. Le moteur de recherche fonctionne toujours dans d’autres pays, ce qui laisse penser qu’il s’agirait d’un nouvel ordre du gouvernement chinois. Ce qui aurait par ailleurs été confirmé par des sources ayant parlé avec China Unicom.

Ce n’est pas la première fois que les Chinois font face au blocage d’une plateforme ou encore d’un site web occidental en Chine. À titre de rappel, Twitch n’est plus accessible depuis septembre 2018. Facebook, Instagram ou encore Twitter n’ont pas pu passer la frontière chinoise.

Bing faisait partie de la courte liste de plateforme américaine permise dans l’Empire du Milieu. Aujourd’hui, le géant IT rejoint ses pairs dans la liste des interdits.

Bing ne détenait que 2% de part de marché

Depuis 2010, la Chine essaye par tous les moyens à reconquérir le marché avec de nouveaux services en cours de développement.

Pour préparer son retour, Google a bloqué le moteur de recherche 265.com que le pays a jugé factice. Les utilisateurs de ce site ont donc été redirigés vers Baidu.

Le marché des moteurs de recherche sur le territoire chinois jusqu’à aujourd’hui est dominé par Baidu qui détient à lui seul 70% des parts.

Bing, lui, totalisait 2% de parts de marché avant la suspension. Pour le moment, aucune information précise n’a été évoquée au sujet de cette fermeture de Bing mais l’hypothèse sur une décision du gouvernement reste la plus probable.

Mots-clés bingchinemicrosoft