Bing nie avoir pompé sur les résultats de Google

C’est un peu l’affaire qui secoue le web en ce moment. Google a en effet pointé du doigt le moteur de recherche de Microsoft, Bing, qu’il accuse d’avoir profité de ses propres résultats pour améliorer la pertinence de ses recherches. Bouh, c’est pas bien de copier. Sauf que Bing vient tout juste de répliquer en accusant Google d’avoir forcé Bing à faire remonter certains résultats pour pouvoir ensuite l’accuser et nuire à sa réputation. Autant dire que les relations entre les deux firmes ne risque pas de s’arranger.

Selon Ysuf Mehdi, vice-président de Microsot, Google aura tendu un très vilain piège à Bing en utilisant une technique de Sith, à savoir « la fraude au clic ». Une technique utilisée par les spammeurs du monde entier pour tenter de faire remonter certains sites dans les résultats des moteurs de recherche. Notons que vous pourrez trouver une copie complète de la déclaration de Ysuf à cette adresse. Le bougre n’y va d’ailleurs pas avec le dos de la cuillère puisqu’il en profite pour rappeler cette lointaine époque où Google avait déployé une mise à jour majeure de son moteur pour permettre aux internautes d’utiliser des fonds d’écran. Une fonctionnalité qui aurait été allègrement pompée sur la page d’accueil de Bing.

Inutile de préciser que Google ne va sans doute pas tarder à répliquer. Ce qui est sûr, c’est que l’histoire du H.264 ne va pas non plus améliorer les choses. Google et Microsoft ne s’aiment pas, cela ne surprendra personne, et on regrettera juste que les deux firmes se conduisent comme de véritables écoliers. Comme dirait l’autre, ce n’est pas vraiment ça qui va faire avancer le schmilblick, hein…

Via