Un être organique et synthétique

Des scientifiques du domaine de la biotechnologie sont parvenus à créer ce qu’ils appellent une médusoïde : une méduse créée artificiellement et mélangeant des parties organiques et synthétiques.

Un être organique et synthétique

Cette chimère n’est donc ni une machine, ni un être organique à part entière. Elle est composée de cellules de cœur de rat qui ont grandi sur une couche de silicone élastique et tout ça lui permet de nager comme une méduse normale : les cellules de cœur se contractent doucement lorsqu’elles sont mises en contact avec un courant électrique dans l’eau. La couche de silicone s’occupe ensuite de rendre sa forme plane à la bête, ce qui reproduit la technique de propulsion de l’animal gélatineux.

La réalisation de ce projet est une preuve que l’on peut parvenir à recréer des formes de vie grâce au reverse-engineering, technique qui consiste à étudier quelque chose qui existe déjà pour le reproduire. Cependant, la chose est pour le moment encore limitée : ce type de natation n’est pas vraiment contrôlée, il n’y a aucun moyen pour la bête de tourner. Il faut encore améliorer la méthode pour réussir à recréer des formes de vie plus complexes.

Dans le futur, les scientifiques espèrent donc parvenir à créer des machines de ce type capables de prendre des décisions et de réaliser des mouvements plus complexes qu’un déplacement en avant. La biotechnologie pourrait également servir à la réparation des organes.

Reste maintenant à définir cette médusoïde : machine ou être vivant ? Bien évidemment, elle ne comporte pas de cerveau et n’est donc en aucun cas consciente mais le fait qu’elle soit à demi organique ne suffit-il pas à affirmer que c’est un animal ? Avis à ceux qui aiment débattre !


Crédits PhotoStéphanie de Nadaï



Jérémy Heleine est l'auteur de cet article

Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur Machineo et surtout ici-même.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Présentation du Nexus 4, de la Nexus 7 et de la Nexus 10

    LeWeb’12 : Présentation du Nexus 4, de la Nexus 7 et de la Nexus 10

    Google compte aujourd’hui trois terminaux dans son catalogue : le Nexus 4, la Nexus 7 et la Nexus 10. Un smartphone et deux tablettes, donc. Et forcément, la firme n’est pas arrivé sur LeWeb’12 les mains vides et elle a donc pensé à prendre plusieurs exemplaires de ses terminaux dans sa valide. Je n’ai évidemment pas pu résister à l’envie de jouer avec ces derniers et vous allez donc pouvoir retrouver un peu plus bas trois vidéos axées sur le Nexus 4, sur la Nexus 7 et sur la Nexus 10. Oui, et même s’il…

  • AirMouse, quand Minority Report frappe à notre porte

    AirMouse, quand Minority Report frappe à notre porte

    Nos mulots ont un peu évolué ces dernières années, c’est vrai, mais on ne peut pas dire qu’ils aient beaucoup changé non plus. A part les nouveaux boutons, la molette ou encore les différentes surfaces tactiles, nos souris d’aujourd’hui proposent effectivement le même « form factor » que nos souris d’hier. Toutefois, certaines entreprises semblent vouloir aller un peu plus loin et c’est justement le cas de Deanmark qui a inventé une souris étrange, la AirMouse, qui vient se coller directement sur la main de son utilisateur. Un peu comme un gant, à l’image donc de ce…

  • Vidéo : l'assemblage de l'iPad chez Foxconn

    Vidéo : l’assemblage de l’iPad chez Foxconn

    Chaque jour, vous n’avez qu’une hâte : terminer votre journée de boulot, rentrer chez vous, vous affaler dans votre canapé et vous amuser avec votre nouvel iPad. Bonne nouvelle, vous n’êtes pas un cas isolé et beaucoup d’autres personnes partagent le même vice. Seulement voilà, si vous êtes vraiment fan de votre iPad, alors vous aimeriez peut-être savoir comment est conçue la tablette tactile d’Apple, non ? Et bien justement, Rob Schmitz a eu la chance de pouvoir visiter l’usine de Foxconn et il en a profité pour tourner un reportage qui vous permettra d’en…


  • Guillaume

    Oui, enfin ce n’est pas vraiment une forme de vie, tout au plus une marionnette constituée de cellules biologiques.
    Cela dit, c’est tout de même techniquement impressionnant

  • Jean

    Wow, impressionnant. On se demande où la science va s’arrêter… Un gros problème éthique ne vas pas tarder à se poser, l’Homme peut-il impunément jouer aux apprentis sorciers et créer la « vie »? Comme tu le dis, les années à venir vont être riches en débat! ;)

    Dans le même genre, ça me fait penser à cet article : http://www.etaletaculture.fr/geekeries/limmortalite-existe-je-lai-rencontre/
    Il y est toujours questions de méduses, mais cette fois-ci, elles sont… immortelles! (et pour le coup, ce sont de VRAIES méduses ;)

  • http://phollow.fr Jérôme Mahuet

    C’est impressionnant, mais attention ce n’est pas vivant.

  • ull

    Mais elle n’avance même pas d’elle même la bête, elle se contracte a cause des impulsions électriques ds l’eau si j’ai bien compris… Donc pour moi c’est juste une machine ;)

    • http://blog.jeremyheleine.com/ Jérémy

      Effectivement mais le fonctionnement du corps d’un animal est plus ou moins similaire, ça fonctionne par stimuli, qu’il soit chimique ou électrique (enfin je ne suis pas non plus spécialiste mais c’est ce qu’on m’a appris, du moins). L’ennui après c’est que certains considèrent aussi le corps humain comme une machine donc le débat, s’il a vraiment lieu, sera sûrement très long et probablement sans issue ! :)

    • http://twitter.com/Fredzone Fred

      Note que la « vraie » méduse elle non plus ne se dirige pas, elle se contente le plus souvent de se laisser porter par les courants ^^

  • Nico

    C’était pas des méduses dans matrix les robots … ?

    • http://twitter.com/Fredzone Fred

      Ouais, et ça ce sont leurs ancêtres :p

  • http://twitter.com/Fredzone Fred

    Comment ça ?

  • Pingback: Un être organique et synthétique - Tasse de Café()

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -