Clicky

Le Bitcoin serait-il l’oeuvre de la NSA ?

Depuis quelque temps maintenant, le Bitcoin, une monnaie virtuelle créée en 2009, rencontre de plus en plus de succès. Ce nouveau type de monnaie fonctionne suivant un concept assez original. Grâce à la cryptomonnaie, plus besoin de passer par les banques pour effectuer des transactions. Ces dernières sont gérées par une communauté d’utilisateurs équipée d’ordinateurs fonctionnant en réseau peer-to-peer.

À l’origine de la création du Bitcoin se trouve Satoshi Nakamoto, un anonyme derrière lequel pourrait se cacher un ou plusieurs développeurs. Aujourd’hui, le voile commence à se lever sur l’identité de ce mystérieux individu. D’après un article publié le 12 décembre 2017 sur le site Dcclosetheline, la NSA (National Security Agency) serait en effet l’initiatrice du Bitcoin.

Bitcoin

Le service de renseignement américain avait ainsi rédigé en 1997 une publication intitulée « How to make a mint : The cryptography of anonymous electronic cash » concernant la monnaie virtuelle.

Un dossier détaillé

Cet article élaboré par la NSA détaille scrupuleusement l’univers du Bitcoin et ce qui s’y rapporte. Ce document traite notamment des risques de blanchiment d’argent lié à la monnaie virtuelle.

En dehors de cela, ce dossier permet de découvrir que la NSA a travaillé pendant un temps sur les fonctions de hashage SHA-256, pilier du Bitcoin.

Selon Dcclosetheline, la NSA aurait eu l’idée de créer une cryptomonnaie dans un but peu glorieux. Le conditionnel est de mise, mais nos confrères pensent que le service de renseignement américain aurait introduit une faille dans le système de hashage pour être en mesure de récupérer la main sur toutes les monnaies virtuelles en dépendant.

Destruction de la monnaie traditionnelle

Dans son article, Dcclosetheline pointe ainsi à plusieurs reprises du doigt le stratagème machiavélique mis au point par la NSA. Selon le site, l’institution aurait eu pour ambition de faire de la monnaie virtuelle la seule et unique monnaie globale en vigueur dans le monde pour détruire les monnaies traditionnelles et déstabiliser ainsi l’économie des nations adverses.

D’après le site, la NSA souhaiterait donc donner le monopole au Bitcoin afin que toutes les transactions effectuées puissent être retracées par le gouvernement américain. Si ces affirmations devaient se vérifier, alors le monde se retrouverait sous le contrôle d’une seule puissance.

En effet, avec une cryptomonnaie unique, un seul gouvernement se trouverait en mesure de contrôler toutes les transactions et activités des habitants du monde entier. Un véritable scénario catastrophe qui pourrait donner vie à une formidable dystopie.

Car en effet, pour l’heure, cette histoire tient davantage de la thèse complotiste que de la véritable enquête de fond. Il faut d’ailleurs noter que Dcclosetheline n’est pas le premier site à évoquer cette théorie. Zero Hedge avait signé un papier similaire peu de temps avant l’été.

Mots-clés bitcoinnsa

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !