Bitcoin : une transaction consomme autant qu’une maison pendant une semaine

Cette année, le cours du Bitcoin s’est élevé à plus de sept mille dollars. Par conséquent, de plus en plus de personnes sont intéressées par le minage de la monnaie numérique. En fait, il ne faudrait que quelques machines, une source d’électricité adaptée et beaucoup de patience pour brasser des milliers de dollars. C’est pourquoi des fermes de minage ou groupement de mineurs fleurissent aujourd’hui un peu partout dans le monde.

Chaque jour, le minage de la devise Bitcoin devient de plus en plus complexe. Cela ne décourage pas pour autant les utilisateurs de cette monnaie révolutionnaire. Néanmoins, ces mineurs sont obligés d’upgrader régulièrement leurs ordinateurs. Les machines doivent être plus performantes, au prix d’une consommation d’électricité hallucinante.

Bitcoin

Ainsi, le boom du prix du Bitcoin a également engendré un accroissement de la consommation d’électricité chez les mineurs.

Bitcoin consomme plus que toute une nation

Chaque transfert Bitcoin nécessite en moyenne deux cent quinze kilowattheures d’électricité. Cette consommation équivaut à la dépense en énergie d’une maison américaine toute équipée pendant plus de six jours. Pour rappel, pas moins de trois cent mille transactions bitcoins sont effectuées chaque jour.

Selon les calculs de l’analyste Alex de Vries, la consommation en électricité des mineurs de Bitcoin dans le monde est énorme. Chaque année, celle-ci dépasse vingt-quatre térawattheures. Ce taux correspond à l’électricité utilisée par le Nigéria en une année.

Pour l’heure, les liens qui pourraient exister entre la dégradation de la planète et la production d’électricité restent encore à démontrer.

Bitcoin devient une menace pour l’environnement

Les industries de pointe sont actuellement en concurrence pour présenter de nouveaux ordinateurs. Il s’agit notamment de super calculatrices indispensables au minage Bitcoin. Néanmoins, il ne faut pas oublier que la fabrication de ces composants requiert l’extraction de milliers de tonnes de matières non renouvelables.

L’intérêt pour la cryptomonnaie est arrivé jusqu’en Mongolie. La source d’électricité utilisée par les mineurs mongols est le charbon. Ainsi, l’émission de CO2 de cette mine durant une heure de mise en marche correspond à celle d’une voiture à la norme euro 4 sur deux cents milles kilomètres.

Le site spécialisé Digiconomist valide les deux cent quinze kilowattheures en tant que coût énergétique moyen d’une transaction Bitcoin. Cependant, cette quantité d’électricité peut faire fonctionner une bouilloire mille huit cent soixante-douze fois.

Force est de constater que la cryptomonnaie, aussi innovante soit-elle, est une technologie qui nécessite quelques améliorations quant’ à cet aspect du procédé de transaction.

Mots-clés bitcoininsolite