BlackBerry Z3 & Q20 : la firme canadienne n’a pas dit son dernier mot

BlackBerry n’est pas dans une situation évidente et ces derniers mois ont été assez compliqués pour la firme. Du moins sur le secteur grand public, puisqu’elle reste bien implantée en entreprise. Et ce qui est sûr, c’est qu’elle n’a pas dit son dernier mot. Non, et elle va même tenter une nouvelle offensive en s’attaquant cette fois aux pays émergents, avec deux nouveaux terminaux : le BlackBerry Z3 et le BlackBerry Q20.

Des terminaux qui se positionnent plutôt sur le milieu de gamme, et qui sortiront en Indonésie avant de débarquer sur d’autres marchés. Tous les détails ne sont pas encore connu mais on sait que le Z3, aussi connu comme le Jakarta, sera produit en partenariat avec FIH Mobile, une filiale du très populaire Foxconn.

BlackBerry Z3

Le BlackBerry Z3 embarquera un écran qHD de 5 pouces et il sera animé par un processeur Qualcomm Snapdragon 400 constitué de deux coeurs cadencés à 1,2 GHz et couplés à 1 Go de mémoire vive. L’espace de stockage ne montera pas plus haut que les 8 Go, mais il sera possible de l’étendre par l’intermédiaire du port pour cartes micro SD embarqué.

Il faudra aussi compter avec un capteur principal de 5 millions de pixels, une caméra frontale de 1,1 million de pixels et un tuner radio FM. Le premier modèle sera compatible uniquement avec les réseaux 3G et il sera proposé autour de 150 euros. BlackBerry lancera d’ici quelques mois une autre variante compatible cette fois avec la 4G/LTE.

Le BlackBerry Q20 se rapproche plus des premiers BlackBerry et il devrait faire figure de Madeleine de Proust pour bon nombre d’entre vous. Il est effectivement équipé d’un clavier physique complet et d’un trackpad similaire de celui que l’on trouvait sur les anciens Bold, et Curve. On ne connait malheureusement pas sa fiche technique.

Du nouveau pour les entreprises

En marge de ces deux nouveaux terminaux, BlackBerry a égakement levé le voile sur une nouvelle version du serveur BES. La douzième pour être précis. Attendue pour la fin de l’année, elle proposera toujours les mêmes fonctionnalités, avec plusieurs nouveautés touchant à la liste des dispositifs supportés et à la sécurité de l’infrastructure.

Parmi les bonnes nouvelles, il y a la compatibilité de la solution avec les mobiles fonctionnant sous Windows Phone 8. Une amélioration très attendue par les utilisateurs, et qui fait de BES une véritable solution tout terrain puisque le serveur était déjà compatible avec les terminaux sous iOS ou Android.

Si le sujet vous intéresse, et si vous voulez en savoir plus, le communiqué de presse officiel est ici.