BlackBerry Z30 : il est officiel !

Le BlackBerry Z30 a été leaké à maintes reprises depuis le début de l’été mais il aura finalement fallu attendre la sortie de GTA 5 pour qu’il soit officiellement présenté par son constructeur. Car en effet, RIM / BlackBerry vient de publier un communiqué de presse pour annoncer l’arrivée du nouveau vaisseau amiral de sa flotte ! Un vaisseau amiral qui aura la lourde tâche de convaincre les mobinautes de franchir le pas et de tourner ainsi le dos à iOS, Android ou même Windows Phone.

Il faut dire aussi que la situation a considérablement empiré pour le constructeur canadien. La concurrence est rude sur le secteur, BlackBerry perd de plus en plus de parts  de marché et l’arrivée de BBX en début d’année n’a malheureusement pas renversé la tendance. Pas pour l’instant, du moins. Moralité, le Z30 va avoir une sacrée pression sur les épaules.

BlackBerry Z30

Le BlackBerry Z30 est officiel.

Et justement, qu’est ce qu’il propose le BlackBerry Z30. Sur le papier, c’est pas mauvais du tout puisqu’on retrouve un écran Super AMOLED de 5 pouces capable d’afficher une définition de 720p (1280×720) pour une densité de pixels de 295 ppp. Derrière, on a également un processeur double coeur Qualcomm Snapdragon cadencé à 1.7 Ghz, un GPU Adreno 320 et 2 Go de mémoire vive. L’espace de stockage, pour sa part, est limité à 16 Go mais l’utilisateur pourra toujours l’étendre à l’aide du port pour cartes micro SD.

C’est certain, si on prend uniquement en compte les performances brutes, le Z30 est à la traine face aux derniers androphones sortis sur le marché. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que la fiche technique ne fait pas tout. La plateforme et ses optimisations doivent également être prises en compte et si l’on en croit les personnes qui ont eu l’occasion de tester un terminal produit par la firme, alors BlackBerry 10 s’en sortirait avec tous les honneurs.

Plus personnellement, j’espère sincèrement que le Z30 permettra à BlackBerry de redresser la barre. Je n’ai jamais été un grand fan des terminaux du constructeur, ni même des différentes versions de sa plateforme, mais il ne faut pas oublier qu’il y a aussi de vraies personnes qui travaillent derrière, des personnes dont l’avenir est malheureusement plus qu’incertain.