Clicky

Bloguer avec l’iPad, c’est possible ?

A force de quémander des dons Paypal sur Twitter, tu as fini par gagner assez d’argent pour t’acheter un iPad. Inutile de préciser que tu as très vite succombé à la tentation et que le livreur UPS est désormais ton meilleur ami. D’ailleurs, tu lui as même offert des fleurs et il t’appelle maintenant très souvent tard dans la nuit. Le premier frisson étant passé, tu te demandes désormais si ton iPad pourra te servir à autre chose qu’à jouer à Farmville. Même que tu voudrais bien pouvoir bloguer avec et c’est justement l’objet de cet article.

Soyons clair, en l’état, l’iPad n’est pas une machine à bloguer. J’irai même plus loin en disant que ce n’est pas un appareil fait pour travailler. Pourquoi ? Tout simplement parce que iOS 4.2 n’est pas encore disponible à l’heure où j’écris ces lignes et que le multitâche est un impératif dont on ne peut pas se passer lorsqu’on souhaite faire autre chose que répondre à ses mails ou commenter le dernier Kho Lanta sur Twitter (d’ailleurs, ils vont la dégager quand, la vieille ?).

Sauf que voilà, avec la sortie de la Golden Master, ce n’est plus tout à fait pareil. Et c’est justement ce qui m’a poussé à en demander un peu plus à mon iPad et à pousser la tablette tactile dans ses derniers retranchements histoire de lui en coller plein les dents.

Pour bloguer depuis l’iPad, il te faut les bons outils

C’est une réalité, un menuisier peut être un véritable génie et posséder un esprit fort créatif, il n’est rien sans les outils adaptés. Je sais, j’suis le roi de la citation. Il en va de même pour toutes les professions, et aussi pour les blogueurs. Si tu veux pouvoir alimenter tes blogs depuis l’iPad, il faudra donc que tu commences par récupérer les bons outils, et donc les bonnes applications.

Concrètement, pour bloguer depuis la tablette pommée, on n’a pas besoin de beaucoup de choses : deux ou trois bières pour se donner du courage et déchaîner sa verve (ce n’est pas sale), un agrégateur pour organiser sa veille, une application de blogging, un outil de retouche d’images suffiront ainsi au plus grand nombre. Le tout avec un outil de statistiques derrière histoire de nourrir un peu son égo et de pouvoir briller en société.

Et là,  comme je suis quelqu’un de sympa, voici une petite liste de ce qu’il vous faut pour vous lancer et démarrer du bon pied :

  • Agrégateur de Flux RSS : Ils sont nombreux, de mon point de vue les plus intéressants sont sans nul doute Reeder (3,99 €), Pulse (gratuit) ou encore Feedler (gratuit). Parce que les réseaux sociaux constituent également une bonne mine d’information, vous pouvez bien entendu compléter ces outils avec un bon petit Flipboard (gratuit) de derrière les fagots.
  • Une plateforme de blog : Là, en revanche, c’est plus délicat puisque tous les moteurs de blog ne profitent pas nécessairement d’une application dédiée sur l’iPad. Concrètement, on trouvera notre bonheur pour WordPress, TypePad ou encore Tumblr. En revanche, comme Safari est un navigateur complet, vous pourrez également vous connecter directement à votre interface d’administration par son entremise. Un mot drôlement érotique, hein ?
  • Un outil de retouche d’image : Les applications vous permettant de retoucher facilement des images et des photos sont nombreuses sur l’AppStore mais mon choix s’est porté sur deux d’entre elles, à savoir PhotoPad (vraiment très pratique) et PS Express. Notons qu’ils sont entièrement gratuits, ce qui fait plutôt plaisir. Il vous suffira ensuite de télécharger une image depuis Google Images ou de prendre une capture écran de votre iPad pour trouver de la matière sur laquelle travailler. Un peu comme le coup de la poterie dans Ghost.
  • Un outil de statistiques : Trouver un bon outil de statistiques, ce n’est pas forcément facile car nombreux sont les développeurs à tenter de s’engouffrer dans la brèche. En ce qui me concerne, celui qui a retenu mon attention, c’est finalement Analytics for iPad. Il offre pas mal de possibilité, on peut comparer différentes données en un tour de main et il s’interface totalement avec Google Analytics tout en étant complètement gratuit.
  • Une encyclopédie et / ou un dictionnaire : C’est un peu le cadeau bonus de la liste mais pour bien bloguer, il faut aussi bien s’informer. Et si une veille technologique vaste et pertinente est indispensable, il peut aussi être utile d’utiliser une encyclopédie pour vérifier certains points ou pour compléter ses articles. Et là, très clairement, Wikipanion vous rendra de fiers services. Pour le dictionnaire, en revanche, c’est un poil moins simple puisque ces applications sont généralement payantes. C’est le cas du Robert (9,99 €) mais il est sans doute possible d’en trouver des gratuits ou plus abordables comme Dictionnaires (1,59 €).

Voilà. Bien sûr, la liste n’est pas exhaustive mais ces différents outils constituent une bonne base pour démarrer. Ensuite, libre à vous de tester certains de leurs concurrents histoire de trouver la solution la plus adaptée à vos besoins.

Le multitâche, impossible de s’en passer !

Comme mentionné un peu plus haut, vouloir bosser sur un iPad sans multitâche, c’est juste suicidaire. Car en effet, fermer une application pour en ré-ouvrir une autre que l’on devra ensuite quitter pour repartir sur la première, c’est juste du grand délire. Et à part si vous rêvez de passer trois plombes sur chaque article, il vaut mieux éviter la tablette et opter pour une autre solution.

Mais avec le multitâche, c’est déjà plus intéressant. On ouvre son agrégateur, on fouine, on trouve une bonne info. Hop, on va chercher un peu plus de matière sur le sujet en passant par Safari ou par une encyclopédie. Clac, on récupère quelques images histoire d’avoir de chouettes illustrations à montrer à ses lecteurs et on bascule ensuite sur l’application qui va nous permettre de rédiger notre article. Tout ça en quelques minutes. Classe. Bon, évidemment, toutes les applications ne supportent pas forcément le multitâche et on y passe un peu plus de temps que sur un ordinateur, mais ça marche plutôt bien.

D’autant plus que la fonction est très facilement accessible. Pour ceux qui ont passé ces six dernières années dans la jungle avec les FARC (Ingrid, t’es là ?), faut savoir qu’il suffit d’appuyer deux fois sur le bouton « home » pour switcher facilement d’application. Même que les effets de transition sont drôlement chouettes.

Mais attention, car si le multitâche améliore grandement l’expérience utilisateur, la tablette n’est pas non plus sans défauts et nous allons justement en parler dès à présent parce qu’on est des dingues dans nos têtes.

Le clavier virtuel, c’est galère

Le premier obstacle lorsqu’on souhaite bloguer depuis son iPad, c’est sans doute le clavier virtuel. Confortable en mode paysage, il est cependant moins adapté qu’un clavier physique traditionnel. On hésite, on tâtonne, on se trompe et on perd finalement pas mal de temps à corriger ses erreurs. De mon point de vue, si vous souhaitez utiliser la tablette tactile pommée pour écrire de longs textes, il est préférable d’opter pour une housse comprenant un clavier.

Forcément, les modèles ne manquent pas, on pourra ainsi citer la housse KeyCase, testée par Cyril Lopez du blog homonyme. Attention cependant, car ces accessoires pour iPad ont souvent tendance à gonfler le poids de la tablette et sont rarement proposés à moins de 60 – 70 €. Autant dire qu’il vaut mieux avoir des gros muscles (naaan, j’déconne, les Geeks sont jamais musclés) et une Master Card pour assurer ses arrières.

Mais ce n’est pas le seul problème du clavier virtuel. Non, car il faut aussi savoir que ce dernier va bouffer environ la moitié de votre écran si vous utilisez la tablette en mode paysage (enfin plutôt 40% mais j’aime bien prendre des raccourcis). Et ça, c’est franchement lourdingue. Dans une application de l’AppStore, ça peut passer mais sur Safari, par exemple, c’est un peu moins fun.

Et les applications, n’en parlons pas

La seconde difficulté vient des applications elles-mêmes. Enfin de certaines d’entre elles. Et là, j’ai une grosse bouffée de colère qui monte en moi à l’égard de l’application WordPress pour iPad. Si vous vous attendiez à un outil de gestion complet, vous allez être franchement déçu. Très clairement, ce machin est une véritable galère à utiliser. Surtout que le truc le moins bien conçu, c’est justement l’éditeur…

Car ce dernier propose tellement peu d’options qu’il est franchement inutilisable. Vous voulez insérer un lien ? Faut le faire manuellement et le coder vous-même. Vous voulez mettre du texte en gras ? Même chose. Vous voulez insérer une image ? Là, ça marche, mais soit tout en haut du texte, soit tout en bas. Ensuite, c’est à vous de sélectionner le morceau de code, de le copier / couper et de l’insérer où vous voulez. Un massacre, une source d’emmerdes comme pas possible, donc.

Dans ce contexte, la seule alternative viable consiste à passer par Safari. Comme si nous nous connections depuis le navigateur web de notre ordinateur. Une bonne idée, mais n’oublions pas que la résolution de la tablette n’est pas très confortable (1024 x 768) et que la présence d’un clavier virtuel a tendance à bouffer une bonne partie de la hauteur de l’écran. Là, mec, c’est clair, même un fucking netbook de la première génération (genre l’EEE PC 700) te semblera plus confortable.

En revanche, pour les autres applications, je n’ai pas assez de recul pour les juger. J’espère sincèrement qu’elles sont mieux foutues que WordPress, hein…

Alors, je peux bloguer avec mon iPad ?

Bien sûr que tu le peux, le jeune. Tu as une mèche sur le front, un reste d’acné sur les joues, le monde t’appartient. Mais la vraie question mystico-philosophico-geekienne qu’il faut se poser, c’est finalement de savoir si on peut bien bloguer avec l’iPad.

Et là, très clairement, la réponse est non. Steve, désolé de te faire souffrir mais ta tablette n’est pas parfaite. Elle est chouette pour relever ses mails quand on est tout bourré dans le canapé ou pour regarder des vidéos coquines dans la salle de bain quand toute la maisonnée est endormie, mais ce n’est pas un appareil avec lequel on peut bloguer. Ce qui veut dire aussi que ce n’est pas une machine avec laquelle on peut travailler tout court.

Alors attention, car potentiellement tout peut s’arranger. Il suffirait de pas grand chose pour que ça passe niquel. En fait, il faudrait juste des applications vraiment complètes pour gérer son blog de bout en bout. Si cette condition était remplie, clair que l’iPad pourrait parfaitement devenir une chouette machine à bloguer, surtout si on l’accompagne avec une petite housse proposant un vrai clavier complet (et en azerty) histoire de nous faciliter les choses.

Mais on n’y est pas encore. Et même si on y vient un jour, c’est clair que rédiger un article sur une tablette tactile prendra toujours plus de temps que sur une « vraie » bécane.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.