Clicky

Blogueurs : 5 raisons de citer vos sources !

C’est un fait, on trouve désormais de plus en plus de blogueurs qui « oublient » de citer leurs sources. Alors bon, une fois, ça peut arriver à tout le monde, hein, personne n’est parfait… Sauf que voilà, les blogueurs auxquels je pense en écrivant cet article sont coutumiers de la chose. Et afin de faire ma bonne action du jour et de les aider un peu à grandir, j’ai décidé de leur filer 5 bonnes raisons de citer enfin leurs sources et donc de se comporter, enfin, comme des adultes intelligents et responsables.

Citer ses sources, c’est toujours un peu compliqué. Tout simplement parce qu’il n’est pas toujours facile de savoir qui citer vu que l’information se propage très vite sur le web. En ce qui me concerne, c’est relativement simple puisque je ne cite jamais les blogueurs qui ne citent pas leurs sources. Si je tombe sur une nouvelle en provenance de leur site (ce qui est assez rare puisqu’ils ne sont plus dans mon Reader depuis longtemps), alors c’est simple : je fais une recherche sur Google, je compare les différents articles écrits sur le sujet et je cite le plus intéressant d’entre eux.

Bref, tout ça pour vous dire que c’est avec un brin de colère et de consternation que j’écris cet article. Bien entendu, le problème des sources n’est pas ce qui m’irrite le plus dans la blogosphère. Non et sans y penser, on pourrait même citer les blogueurs qui sont passés maîtres dans l’art de traduire les articles des blogs américains, hein. M’enfin, comme dirait l’autre, il faut bien commencer quelque part et je pense que la question des sources est sans doute la plus importante de toute puisqu’un blogueur ne citant pas ses sources ne respecte pas les grands principes inhérents au web : discussion, échange et partage.

Oui, une partie de moi est encore utopiste.

1. Citer ses sources, c’est le meilleur moyen d’éviter de passer pour un imbécile

La plupart des blogueurs qui ne citent pas leurs sources pensent que cela ne se voit pas. Ce qui prouve bien qu’en plus d’être profondément malhonnêtes, ils sont également stupides. Cela dit, sur ce dernier point, nous ne sommes malheureusement pas tous égaux, hein, et s’il fallait être intelligent pour tenir un blog, alors le top Wikio serait bien vide. Enfin, toujours est-il que la plupart des lecteurs d’un blog sont eux-mêmes des blogueurs. Et puisque ce sont des blogueurs, ils procèdent souvent à une veille quotidienne. Dans ce contexte, autant dire que tout se sait très vite.

Et je crois que l’exemple le plus probant est celui de Semageek, un blogueur encore méconnu mais qui peut se vanter d’avoir été l’un des plus pompés à ce jour. Manque de chance, il officie sur un marché de niche et touche à tout ce qui concerne la robotique. Autant dire que son contenu est très spécifique, ce n’est pas comme parler de Google Buzz ou encore de l’iPad, hein… Bref, ce qui est très drôle, c’est que ses articles ont souvent repris par d’autres blogueurs, plus connus, et qu’il n’a même pas eu droit à l’ombre d’un lien en remerciement.

Pour résumer, en gros, si vous ne citez pas vos sources, ça pourra peut-être passer une ou deux fois. Mais au bout d’un moment, vous tomberez fatalement sur quelqu’un qui s’en rendra compte et qui en parlera autour de lui. Et là, très clairement, vous passerez pour le dernier des abrutis. Cela dit, si c’est vraiment ce que vous cherchez, ne vous prenez pas la tête et continuez sur votre lancée.

2. Citer ses sources n’est pas dangereux pour son influence

Et là, certains d’entre vous me diront peut-être que c’est drôlement risqué de citer ses sources parce que du coup nos concurrents peuvent s’en emparer et améliorer leur veille, quitte ensuite à nous faire de l’ombre et à nous voler notre… notre… notre influence ! Oui enfin si c’est vraiment ce que vous pensez, je vous invite à aller consulter un spécialiste parce que ça ne tourne vraiment pas rond dans votre tête. L’influence d’un blog est très très relative et, comme je l’ai déjà dit, un blog n’est pas une entreprise. Un blog, c’est une passion fondée sur la discussion et l’échange.

A noter que si tout le monde avait raisonné comme ça, la Wikipédia, Open Office, Linux n’existeraient pas.

De la même manière, il faut bien se mettre une idée en tête : ce que vont aimer vos lecteurs, ce qui va leur donner envie de revenir, ce ne sont pas vos sujets d’article mais plutôt la manière dont vous allez les aborder et dont vous les analyserez. Forcément, si vous ne faites que relayer de l’information sans rien apporter derrière ou si vous n’avez pas de personnalité, c’est sûr qu’il peut être dangereux de citer vos sources. Mais en même temps, si c’est vraiment le cas, vos lecteurs réguliers finiront de toute manière par déserter votre blog et tout votre trafic reposera uniquement sur le référencement de vos pages. Profondément pathétique, c’est certain, mais terriblement habituel, malheureusement.

Ce qui explique d’ailleurs pourquoi certains blogs sont très fréquentés mais ne suscitent que très peu de commentaires…

3. Citer vos sources vous forcera à vous dépasser

On est bien d’accord, si vous n’apportez rien de plus aux articles que vous relayez, alors il suffira à n’importe quel autre blogueur de chopper vos sources pour vous voler la vedette. Si vous les citez, alors cela vous forcera à apporter quelque chose en plus à votre contenu. Oui, quelque chose comme une analyse, une réflexion personnelle sur le marché du produit ou du service dont vous parlez ou encore une ouverture philosophique ou sociologique sur les conséquences du numérique sur notre quotidien. En bref, citer vos sources vous donnera sans doute un peu plus envie de vous impliquer dans votre contenu.

Jusqu’au jour où vous déciderez, de temps en temps, de créer du contenu. Alors on est bien d’accord, ce n’est pas facile, ce n’est pas non plus tout le temps possible, et encore moins si vous avez un boulot ou une vie de famille derrière. Personnellement, parfois je relaye de l’information, à d’autres moments je vais analyser un produit, un service ou encore faire un bilan des dernières rumeurs en date à son sujet. Et puis, à certains moments, je vais prendre un peu plus de temps pour créer un article de toute pièce.

Forcément, ce n’est pas facile, ça demande quand même quelques heures de boulot mais c’est nettement plus gratifiant que de passer ses journées à pomper Gizmodo ou encore Engadget pour construire son contenu. Et puis, c’est aussi comme ça qu’on apprend à se dépasser et à devenir meilleur qu’on ne l’était le matin même en se levant.

4. Citer vos sources, c’est respecter le travail d’autrui

Si vous tenez un blog, alors vous devez déjà savoir que l’exercice demande un certain niveau d’investissement. Entre la veille, la rédaction des articles et la maintenance du blog, ça se compte facilement en plusieurs dizaines d’heures de « boulot » par semaine. Et je suppose donc que vous ne supportez pas facilement que l’on manque de respect à votre travail ainsi qu’à votre investissement.

Dans ce contexte, il est primordial de citer vos sources. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est une forme de reconnaissance. Pomper les articles des autres sans les citer, c’est tout simplement piller leur travail et donc un manque certain de respect à leur égard. Et nous serons sans doute tous d’accord pour dire que le respect, c’est précisément ce qui manque à nos sociétés modernes.

L’avantage du web, c’est qu’il devient ce qu’on en fait. Et même si les autorités font tout pour tenter de le réguler, il continue et continuera de leur échapper. Lorsque j’avais découvert internet, c’est qui m’avait passionné, c’est le sentiment de me trouver face à un univers neuf et libre. Si vous bloguez, je suppose qu’il en va un peu de même pour vous.

5. Citer vos sources, c’est conquérir de nouveaux lecteurs

Si tout ce qui compte à vos yeux, c’est votre trafic, alors là encore il est préférable que vous citiez vos sources. Pourquoi ? Tout simplement parce que le blogueur que vous citez viendra fatalement faire un tour chez moi et qu’il pourra, à son tour, citer l’un de vos articles et ainsi donc faire connaître votre travail à sa communauté. D’un certain sens, c’est un peu le principe du « win / win ».

Sauf que voilà, c’est un point assez étrange mais la plupart des blogueurs ne citant pas leurs sources ont déjà accès à une certaine forme de notoriété. Le fait est qu’il semblerait que les bonnes valeurs se perdent à mesure que l’on gravit les échelons du classement Wikio. Du coup, ces derniers pourraient penser que ce point ne vaut absolument rien.

Et en réalité, ils se trompent lourdement.

Devenir « influent », c’est moins difficile que de le rester. On peut monter très haut très vite mais on peut aussi redescendre tout aussi rapidement. Et généralement, les blogueurs qui finissent par tomber dans l’oubli sont avant tout ceux qui ont déçu leurs lecteurs. Et pour se faire, il n’y a rien de mieux que de ne pas citer ses sources.

Et après ?

Alors bien sûr, on peut encore trouver une tonne de raisons de citer ses sources, hein… On est bien d’accord, on aurait pu citer la franchise, l’honnêteté, la bienséance ainsi qu’un bon paquet d’autres valeurs morales qui ont de moins en moins cours dans notre monde. Mais au moins, ces 5 raisons pousseront peut-être certains de ces blogueurs à la jouer un peu plus réglo et à citer enfin leurs sources.

Notons enfin que je n’ai volontairement pas cité les blogueurs qui ne jouent pas le jeu. Mon objectif n’est pas de les aligner en public, mais simplement de les faire un peu réfléchir sur leur manière de fonctionner. Le pire, dans cette histoire, c’est que nous sommes tous des passionnés du web et qu’il serait donc logique que nous travaillions tous main dans la main pour son développement.

Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez d’autres raisons de citer vos sources et que mes arguments ne vous ont pas convaincu, alors je vous invite à aller lire le billet que Thierry avait déjà publié à ce sujet.

Note : Je précise que cet article s’adresse avant tout aux blogueurs qui ne citent pas leurs sources. Si ce n’est pas votre cas, inutile de le prendre pour vous. En revanche, si vous ne citez pas vos sources, que vous l’assumez complètement et que vous souhaitez en débattre, les commentaires sont là pour ça.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.