Bonne année !

Bon bah voilà, 2009 s’est fait la malle et 2010 vient tout juste de la remplacer. Avant que vous ne me posiez la question, non je n’ai pas passé la soirée devant mon écran à attendre l’heure fatidique pour vous balancer ce billet. Faut quand même pas déconner, j’ai aussi un semblant de vie sociale, hein. Et puis si WordPress permet de programmer des articles à l’avance, ce n’est pas pour rien… Bref, quoi qu’il en soit, je vous souhaite à tous une très bonne nouvelle année.

Alors normalement, pour un blogueur, la nouvelle année est l’occasion pour lui de revenir sur ses statistiques et donc de flatter son égo. Bon, en même temps, on attend pas toujours le 31 décembre pour le faire, hein. Surtout que maintenant, il y a Twitter, et on peut donc se faire plaisir tout au long de l’année en balançant nos VU à nos pauvres followers qui se demandent bien ce qu’ils foutent là.

Bref, tout ça pour vous dire que je ne vais pas faire de bilan chiffré dans cet article. Pour moi, tout se passe vraiment très bien, j’ai beaucoup de chance, je suis content content et rien ne saurait entamer ma bonne humeur habituelle.

En fait, cet article va surtout être l’occasion pour moi de vous souhaiter à vous une très bonne année 2010. J’espère sincèrement que tout se passera bien pour vous, que vos projets se concrétiseront, que vous deviendrez très très riche (comme ça vous pourrez me filer du fric) et que vous continuerez à venir me voir (faut pas déconner, je suis quand même égoïste, hein). En gros, donc, je vous souhaite tout le bonheur du monde et bien plus encore.

Pour le reste et bien j’espère aussi que vous ne prendrez pas de bonnes résolutions parce que cela ne sert à rien. Tous les ans, c’est pareil, on se dit qu’on va changer, qu’on va corriger nos petits défauts, qu’on va arrêter de picoler comme des trous et de se mettre la misère tous les soirs de la semaine et ça ne fonctionne généralement pas. On reste sobre pendant quelques jours, jusqu’au moment où l’on se réveille en pleine rue étendu dans son propre vomi.

Oui, je suis un poète.

Donc ne prenez pas de bonnes résolutions. De toute façon, vous n’êtes pas parfaits, je ne le suis pas non plus, nous ne le sommes pas et c’est justement grâce à ça qu’on peut se vanter d’appartenir à la race humaine. Sans compter que voilà, les gens parfaits (ou qui le pensent) sont généralement très très cons et très très chiants.

Ah et pour finir, si vous lisez cet article avant le 1er janvier à midi, c’est que vous êtes juste un no life, hein, mais ce n’est pas grave parce qu’on vous aime quand même.