Un bootloader débloqué pour le Motorola Droid Razr ?

Le Nexus Prime… heu enfin le Galaxy Nexus… a pas mal fait couler d’encre mais ce n’est pas le seul mobile récemment dévoilé. Non, Motorola a aussi créé la sensation en présentant le Droid Razr, un smartphone extrêmement fin, plutôt joli à regarder et qui ne manque pas de puissance. Autant dire que pas mal de mobinautes sont tombés en adoration devant ce dernier et, si c’est aussi votre cas, alors ce qui suit risque de vous intéresser. Car en effet, le Droid Razr pourrait nativement embarquer un bootloader débloqué !

Un bootloader débloqué pour le Motorola Droid Razr ?

Même que ça fait un long moment que Motorola est censé revoir sa copie. Jusqu’à présent, le constructeur a en effet toujours eu à coeur de bloquer le bootloader de ses mobiles afin d’empêcher ses clients de disposer de leur terminal comme bon leur semble. Pour la firme, il s’agit de « protéger » et de « sécuriser » ses appareils mais inutile de dire que les utilisateurs ne pensent pas comme elle. Et pour cause, puisque ce méchant verrouillage empêche également l’installation de roms personnalisées.

Cela étant dit, cela fait quelques mois que Motorola est censé changer de stratégie. En juin dernier, nous avons ainsi appris grâce à Android Community que la mise à jour de l’Atrix vers Gingerbread allait lui permettre de profiter d’un bootloader débloqué. Manque de chance, chez nous, il faudra vraisemblablement attendre la fin de l’année pour en profiter. Et d’autres mobiles devraient suivre, bien évidemment. Le rachat de la branche mobile de Motorola par Google devrait d’ailleurs accélérer considérablement les choses.

Enfin, pour en revenir à notre article, ce sont toutes les versions du Motorola Droid Razr (à l’exception du modèle américain) qui devraient normalement proposer un bootloader débloqué. Cette information proviendrait d’ailleurs d’un haut responsable de Motorola. Si cette dernière se confirme, alors cela peut aussi vouloir dire que tous les prochains mobiles de la firme profiteront de cette nouvelle stratégie.

On croise les doigts.

Via