[CES2019] Bosch et Daimler signent pour une navette autonome dans l’air du temps

Le CES 2019 de Las Vegas voit la participation des plus grands constructeurs automobiles, à l’instar de Daimler et de Bosch.

En dépit des barrières juridiques, notamment le refus du projet de loi concernant l’introduction des voitures autonomes aux USA annoncé le 20 décembre, les deux enseignes persistent dans leur résolution : créer un véhicule sans conducteur. Ce dernier arborera une fonction plus utilitaire et s’apparentera davantage à une navette.

Interdites d’accès sur les routes ainsi que les voies publiques, les voitures autonomes tentent leur chance dans des zones confinées. Ce sont d’ailleurs les cibles premières des constructeurs automobiles Bosch et Daimler. Selon eux, cette nouvelle approche serait plus commode. Qui sait, peut-être que le Congrès américain lâchera enfin du leste !

Bosch et Daimler ne sont pas les seuls à travailler sur un projet d’une telle envergure. Mercedes-Benz, le pionnier de la voiture de luxe, entend aussi se jeter dans l’arène.

Bosch et Daimler affrontent ensemble les difficultés techniques

Les deux entreprises de construction automobile sont d’accord sur un point : les navettes autonomes sont plus faciles à fabriquer.

Wolfgang Bernhart, partenaire du cabinet de conseil Roland Berger GmbH soutient : « Ces véhicules ont une complexité technique modérée et conduisent à basse vitesse, ce qui les rend plus faciles à produire que les voitures classiques ».

Les deux marques se heurtent tout de même à de nombreux obstacles techniques, les obligeant à travailler ensemble. La réalisation d’un test commun du service de covoiturage automatisé en est la preuve. Programmé à San José, en Californie, ce dernier concerne principalement les berlines Mercedes Classe S.

D’autres constructeurs automobiles marchent sur les traces de Bosch et Daimler

Les constructeurs automobiles rivalisent d’ingéniosité pour proposer la meilleure navette sans conducteur au monde. Si certains privilégient le design, d’autres misent surtout sur les aspects pratiques, fonctionnels et techniques de ce qui pourrait être l’engin du futur.

Selon Bloomberg, les premiers modèles seront dévoilés dans les prochaines années. Pour ce qui est des ventes, les consultants annoncent un chiffre prévisionnel d’un million en 2020 et de plus de 2 millions de véhicules en 2025. Reste à savoir si ce concept va plaire au grand public.

Mots-clés boshCES 2019daimler