Box-office France: « Astérix Le secret de la potion magique » au domaine des dieux

Sur la semaine du 5 au 11 décembre 2018, Astérix – Le secret de la potion magique est venu s’installer tout en haut du box-office français, et pouvait-il en être autrement pour un peuple gaulois gavé d’une substance à même de le transformer en véritable rouleau compresseur ?

Avec 383.332 entrées réalisées en deuxième semaine en France (chiffres JP’s Box-Office), Le Grinch ne pouvait honnêtement pas s’attendre à conserver le fauteuil de leader après certes un départ record pour une adaptation de la nouvelle de Theodor Seuss Geisel. Le Grinch de 2018, aujourd’hui tout proche du million cumulé (964.446), n’a ainsi pu résister à un autre démarrage canon.

Et c’est un autre film d’animation qui récolte les honneurs : Astérix – Le secret de la potion magique d’Alexandre Astier et Louis Clichy s’impose au sommet avec 928.153 premières entrées, soit une performance plus forte encore que les premiers pas d’Astérix – Le Domaine des dieux (842.999 pour une exploitation finale à près de trois millions de spectateurs).

Astérix : « Le secret de la potion magique » démarre plus fort que « Le Domaine des dieux »

Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald trébuche d’une marche et se retrouve troisième (300.740), juste devant la deuxième entrée du classement. Le drame français Pupille de Jeanne Herry avec Sandrine Kiberlain, Gilles Lellouche et Élodie Bouchez démarre donc quatrième avec 263.524 premiers soutiens. En parlant de Gilles Lellouche, sa dernière réalisation en date Le Grand Bain (10e, -1) a enregistré 88.195 spectateurs pour sa septième semaine de suite. Le film franchit au passage la barre des 4 millions d’entrées accumulées depuis sa sortie.

Juste à la sortie du top ten, L’Exorcisme de Hannah Grace (un film d’horreur si l’évidence ne vous avait pas sauté au visage en criant « maman » d’une voix enfantine) fait lui aussi son entrée avec 80.934 entrées réunies sur 123 copies.

Présenté en sélection officielle lors du dernier Festival de Cannes, Leto (13e) se lance en cette fin d’année en attirant à lui 52.936 spectateurs sur un nombre également réduit de salles (108). Un drame russe prenant place au début des années 1980 et s’articulant autour de la révolution du rock’n’roll au sein de l’Union soviétique.

Signalons une dernière entrée à la seizième place, la comédie française Ma mère est folle (41.613) de Diane Kurys avec Fanny Ardant et Vianney, lequel signe vraisemblablement là son premier rôle au cinéma puisque sa fiche Wikipédia semble se fiche de sa carrière d’acteur comme de sa première révision.

Mots-clés asterixbox-office