Box-office France : « Creed II », un direct au sommet

Sur la semaine du 9 au 15 janvier 2019 et parce que la porte est grande ouverte aux formules convenues, Creed II a frappé un grand coup et ainsi mis KO la concurrence du box-office, quand Les Invisibles ont manqué leur coup et ainsi démarré deuxièmes avec près de 400.000 entrées au compteur.

Sorti le 13 janvier 2016, soit quasiment trois ans jour pour jour avant sa suite, Creed : L’Héritage de Rocky Balboa avait très exactement rassemblé 644.093 spectateurs dans les salles obscures de France sur sa première semaine. Depuis Rocky IV, qui avait tutoyé les deux millions d’entrées pour son départ hexagonal, aucun film de la franchise n’avait aussi bien débuté.

Qu’en est-il pour Creed II ? Toujours pas de bouleversement dans l’historique de la série, mais une évolution commerciale par rapport au premier Creed car ici, ce sont 832.553 personnes (chiffres JP’s Box-Office) qui se seront déplacées sans attendre pour assister aux nouveaux combats d’Adonis Creed, toujours coaché par la légende Rocky Balboa.

« Edmond » devant « Les Invisibles » ? Mais non…

À la deuxième place du classement, Les Invisibles de Louis-Julien Petit déjà débusqués par 384.239 spectateurs. Cette comédie française portée par Audrey Lamy raconte l’histoire de travailleuses sociales allant devoir mettre les bouchées doubles pour aider les femmes dont elles s’occupent à trouver un travail. Car leur centre d’accueil pour femmes SDF, L’Envol, prévoit de fermer dans trois mois.

Avec tous ces pains encaissés, Aquaman ne pouvait que reculer, et c’est donc sur la dernière marche du podium que le leader de la semaine passée tente de se refaire une santé, ses 268.091 nouvelles entrées le rapprochant malgré tout des 3 millions de spectateurs au cumul.

Possible surprise au quatrième rang, celle d’y trouver Edmond (247.500), adaptation par Alexis Michalik de sa pièce de théâtre éponyme créée en 2016 où le personnage d’Edmond Rostand (Thomas Solivérès) va se lancer dans l’entreprise d’écrire Cyrano de Bergerac après en avoir proposé le rôle principal à Constant Coquelin (Olivier Gourmet).

Entre quelques sévères chutes de ce top 20 (Astérix – le secret de la potion magique et Le Retour de Mary Poppins qui perdent chacun quatre places pour se retrouver, respectivement, 6e et 8e), on observe le gain d’une position pour Bohemian Rhapsody, qui a finalement dépassé le seuil des quatre millions d’entrées totales au terme de onze semaines de présence. Enfin, et c’était prévisible, Bienvenue à Marwen est déjà sorti des radars.

Mots-clés box-officecreed