Box-office France : « Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? » reste solide

Sur la semaine du 6 au 12 février 2019, Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? est encore une fois le Dieu tout-puissant du box-office France, que même Dragons 3 : Le monde caché et Nicky Larson et le parfum de Cupidon n’auront pas réussi à déloger à coups de souffle enflammé et de massue.

Oui, le premier volet était légèrement plus haut à la même période avec 1,7 million de nouveaux spectateurs enregistré, mais avec 1.488.162 entrées supplémentaires au compteur (chiffres JP’s Box-Office) et en retirant l’effet fraîcheur de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?, sa suite n’a clairement pas à rougir pour sa deuxième semaine. Plus de 3,5 millions de personnes sont déjà allées voir Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ?, alors qu’elles étaient 3,4 millions pour le premier film en quatorze jours d’exploitation. On les a nos Avengers.

À la deuxième place avec 1.224.811 spectateurs dans son sillage, Dragons 3 : Le monde caché démarre dans les mêmes cieux que Dragons 2, qui avait ainsi réuni 1.340.940 personnes dans les salles à son lancement français. Toujours réalisé par Dean DeBlois, Dragons 3 raconte les nouvelles aventures de Harold et Krokmou, désormais respectivement co-chef de Berk et leader des dragons.

« Nicky Larson » ne craint personne mais derrière « Dragons 3 »

Les fans de la série animée pouvaient autant s’attendre à un boycott de l’adaptation de Philippe Lacheau qu’à une meute de curieux dans les salles. Au final, on peut considérer que Nicky Larson et le parfum de Cupidon réunit ces deux scénarios. Avec 630.013 entrées à sa sortie, ce long-métrage débute tout de même moins bien que le précédent film du réalisateur et sa meilleure performance en salle Alibi.com (1,1 million).

Le drame américano-irlando-britannique de Yórgos Lánthimos La Favorite démarre sixième avec 166.719 entrées relevées, qu’importe si vous m’avez réuni Olivia Colman, Rachel Weisz et Emma Stone. Deux rangs plus bas, Une intime conviction d’Antoine Raimbault (130.195) où Marina Foïs campe une journaliste fictive dans une affaire bien réelle où Me Éric Dupond-Moretti avait assuré la défense d’un homme accusé du meurtre de sa femme. L’avocat est ici joué par Olivier Gourmet, même si l’on sait que son personnage s’est déjà essayé au métier de comédien.

Surprenants, ces 41.424 spectateurs ayant donné sa chance à La Dernière Folie de Claire Darling réalisé par Julie Bertuccelli, avec Catherine Deneuve et Chiara Mastroianni dans les rôles-titres, alors que l’on pouvait s’attendre à quelques dizaines de milliers d’âmes en plus.