Box-office France : « Tanguy, le retour » prend ses aises

Sur la semaine du 10 au 16 avril 2019, Tanguy, le retour a fait une entrée directe à la première place du box-office français, où un accueil un peu moins chaleureux a été réservé à la version 2019 de Simetierre. Normal après tout, où sont les fleurs ?

Après avoir laissé croire à ses parents Paul (André Dussollier) et Édith (Sabine Azéma) qu’il allait leur accorder moult quotidiens dénués de sa présence, Tanguy (Éric Berger) revient au bercail. Parce que sa femme les a quittés, sa fille de 16 ans et lui. Voilà le pitch de Tanguy, le retour, toujours réalisé par Étienne Chatilliez avec le même trio principal que dans le premier film.

Alors qu’en 2001, Tanguy avait démarré à 883 961 entrées pour atteindre les 4,3 millions de spectateurs en fin d’exploitation, sa suite se lance à 486 634 entrées (chiffres JP’s Box-Office). Un score deux fois moindre donc, mais néanmoins suffisant pour lui faire décrocher la tête du box-office.

« Simetierre » version 2019 déjà plus puissant que l’original ?

Derrière, on trouve Dumbo version actuelle, leader de la semaine passée et qui perd donc une place ici (454 648). À la troisième position, une nouvelle preuve que la création se fait dévorer par le recyclage avec la seconde arrivée de la semaine, Simetierre et sa parenthèse 2019 de circonstance. Restant adapté du roman éponyme de Stephen King, ce film n’est toutefois pas réalisé par Mary Lambert comme en 1989, mais par Kevin Kölsch et Dennis Widmyer. Avec 385 254 entrées d’ores et déjà enregistrées, il apparaît que le score total du Simetierre original vient d’être battu (377 594).

Dauphin de Dumbo il y a sept jours, Shazam! perd de l’altitude et se découvre cinquième (295 463), juste devant la troisième et dernière entrée du top 10, Royal Corgi (284 411). Un film d’animation belge de Ben Stassen et Vincent Kesteloot où le chien Rex, jusqu’ici chien favori de Sa Majesté, perd ce statut et se retrouve dans un chenil de chiens abandonnés. La route sera longue pour regagner les faveurs de la reine d’Angleterre.

Signalons pour finir la vingtième place (ex-æquo avec J’veux du soleil) et les 17 057 premières entrées de L’incroyable aventure de Bella, une chienne prête à engloutir des centaines de kilomètres pour retrouver son jeune maître. Un long-métrage dont un certain nombre de spectateurs pointent en principal défaut la voix off, qui porterait donc bien son nom ici.