Box-office France : « Toy Story 4 », les jouets extraordinaires

Sur la semaine du 26 juin au 2 juillet 2019, le box-office France a enregistré une arrivée explosive, celle de Toy Story 4 qui s’est ainsi payé le luxe de réaliser le meilleur démarrage hexagonal de la franchise. Et au cas où la précision aurait du sens pour quelque esprit égaré, le film de Disney/Pixar est le nouveau leader du classement.

Dans l’histoire des sagas cinématographiques parties pour durer jusqu’à ce que flop s’ensuive, Toy Story fait figure de rareté. Comment aurait-il ainsi été possible de prédire que le quatrième volet récemment sorti dans les salles soit accueilli, en France, par 1 505 679 spectateurs (chiffres JP’s Box-Office) ?

Jusqu’ici, c’est Toy Story 3 qui détenait le record du meilleur départ d’un épisode de la franchise, avec 1,3 million d’entrées réalisées en première semaine au pays de Brigitte Bardot. Avec une réception critique apparaissant elle aussi au rendez-vous, autant dire qu’on ne semble pas avoir atteint le volet de trop avec ce quatrième long-métrage.

« Yves » a-t-il jeté un froid ?

Derrière, en tout cas du côté de Men in Black: International (2e, 247 026), Parasite (3e, 198 452) et Beaux-parents (4e, 190 798), on trébuche d’une place. Pendant ce temps-là, la version live d’Aladdin gagne 182 201 nouveaux spectateurs ce qui lui permet d’atteindre et de dépasser la barre des 2 millions d’entrées totalisées jusqu’ici.

Au septième rang, on trouve Made in China dont le titre, l’affiche et quelques têtes d’affiche laissent penser à un spin-off mal promu de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?. Il est vrai qu’il est question d’un trentenaire d’origine asiatique interprété par Frédéric Chau allant être amené à renouer le contact avec sa famille, accompagné de son meilleur ami campé par Medi Sadoun. Les ressemblances s’arrêtent là car 173 283 personnes ont assisté aux premières séances contre près d’1,7 million pour le premier volet de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?.

Dix-huitième, Yves peut surprendre autant par sa position que par le nombre de spectateurs attirés dans ses salles (38 552). Et puis l’on se rappelle que son personnage phare est un réfrigérateur à qui William Lebghil, Doria Tillier et Philippe Katerine pourraient être tentés de voler la vedette. Et là, tout s’éclaire, comme lorsque on va chercher un reste de bûche en pleine nuit.