Clicky

Brahim Zaibat a été condamné pour son selfie avec Jean-Marie Le Pen

Brahim Zaibat a beaucoup fait parler de lui en fin d’année dernière lorsqu’il a partagé sur les réseaux sociaux un selfie de lui avec Jean-Marie Le Pen, endormi dans un avion. La photo n’a pas été appréciée par l’ancien président d’honneur du Front National et ce dernier a donc décidé de porter plainte. Il a obtenu gain de cause, ou presque.

Tout a commencé dans un avion lorsque le danseur Brahim Zaibat s’est rendu compte qu’il occupait le siège situé derrière Jean-Marie Le Pen.

Selfie Brahim

Ce selfie a fait le buzz en fin d’année dernière.

Le co-fondateur du Front National n’a pas tardé à s’endormir et l’artiste a donc profité de l’occasion pour le prendre en photo en posant à ses côtés. Il avait gardé l’image de côté, dans sa librairie privée.

Brahim Zaibat n’a pas pu résister à la tentation de se prendre en photo avec le co-fondateur du Front National

Il a finalement décidé de la partager sur ses profils sociaux en fin d’année dernière et elle a déclenché un véritable buzz en l’espace de quelques heures à peine. Si elle a été massivement relayée par les internautes, elle a aussi été reprise sur plusieurs sites d’actualité.

Jean-Marie Le Pen est tombé dessus et il n’a pas du tout apprécié la blague. Il a donc déposé une plainte dans la foulée contre Brahim Zaibat, pour atteinte à la vie privée et au droit à l’image.

En plus du retrait du cliché, il demandait 50 000 € de dommages et intérêts.

Il faut dire aussi que la photo en question s’accompagnait d’un message plutôt clair et qui faisait directement allusion aux dernières régionales : « Mettez les KO demain en allant tous voter. Pour préserver notre France fraternelle!! #jadoreça ».

Le Tribunal de Grande Instance de Paris a mis un peu de temps à juger l’affaire mais il a fini par rendre sa décision et il a décidé de condamner le danseur.

Il a ainsi déclaré que si l’image présentait bien un caractère humoristique, elle n’en constituait pas moins une atteinte au droit exclusif dont Jean-Marie Le Pen dispose sur son image car la photo a été prise et publiée sans son autorisation expresse et sans avoir de lien réel avec le sujet d’actualité politique en cause.

En conséquence, Brahim va devoir verser… 1 € de dommage et intérêt à Jean-Marie Le Pen.

Mots-clés funinsoliteselfies

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.