Brian Cox veut conquérir l’espace pour résoudre la crise énergétique

Le scientifique Brian Cox propose de « rezoner » la Terre. Il a apporté des explications sur son projet à BBC. Le but serait notamment de remédier à la crise australienne. Depuis 2012, l’Australie fait face à des problèmes au niveau des secteurs comme l’exploitation du fer et du charbon. L’idée consiste alors à délocaliser les industries de production d’énergie et les sites d’exploitations minières dans l’espace.

Il est probable que, dans le futur, la Terre ne finisse par devenir une simple zone d’habitation. Par contre, l’espace pourrait accueillir les industries, les usines et devenir ainsi le lieu de travail des Terriens. La solution semble utopique, mais selon l’expert, elle serait envisageable. «Il y a assez de métal, de métaux, dans la ceinture d’astéroïdes pour construire un gratte-ciel de 8000 étages et couvrir la terre », a-t-il déclaré sur news.com.

Espace

Cette alternative pourrait solutionner le problème lié à la surexploitation des ressources non renouvelables.

Les astéroïdes comme minerais à la portée de l’homme

Toujours selon Cox, il est inutile de débrancher la télévision ou les autres appareils pour réduire la consommation en énergie. En outre, l’installation de nouvelles centrales électriques ne pourrait pas représenter une solution pérenne. Des expéditions spatiales ont déjà atteint des ceintures d’astéroïdes riches en minerais. La réorientation des activités de production d’énergie dans l’espace serait donc la seule option rationnelle.

D’ailleurs, des entreprises américaines et luxembourgeoises se spécialisent déjà dans l’exploitation des astéroïdes. Le propriétaire d’Amazon, Jeff Bezos, dispose déjà d’une flotte de vaisseaux spatiaux, situés à Seattle, qui seront déployés dans le même dessein. Sa compagnie du nom de BlueOrigin conçoit des fusées réutilisables, capables de voyager dans l’espace et de revenir sur Terre.

Pour accélérer les recherches

Des restrictions sur l’utilisation de l’énergie affecteraient considérablement la vitesse des recherches. Par exemple, pour que le fer soit exploitable, il doit d’abord être transformé via un processus polluant. Cependant, si ces pratiques polluantes sont redirigées ailleurs que sur Terre, des avancées scientifiques et technologiques notoires pourraient en découler.

Ainsi, l’homme pourrait se rapprocher d’une tendance de consommation plus responsable à l’égard de sa planète de vie. Des entrepreneurs comme Richard Branson ou encore Elon Musk partagent déjà la vision de Jeff Bezos.

Pour la communication, la géolocalisation ou encore les prévisions météorologiques, l’homme dépend déjà des satellites placés en orbite autour de la Terre. Alors, pourquoi ne pas y déporter l’industrie lourde ?

Mots-clés espaceinsolite