Clicky

Ce câble USB malveillant est capable de pirater n’importe quel ordinateur

Tout utilisateur d’ordinateur devra dès à ce jour redoubler de vigilance. Un câble USB malveillant circulera sous peu sur le marché. Ses caractéristiques techniques ont légèrement été modifiées de sorte qu’il puisse accepter à distance les commandes émises par des pirates informatiques.

L’accessoire en question va ressembler à tous les câbles USB commercialisés sur le marché, sauf que celui-ci peut sérieusement nuire à la sécurité de l’ordinateur et de l’utilisateur.

Câble USB malveillant

Crédits Pixabay

Qualifié de « diabolique », ce câble USB est une invention de Mike Grover, un chercheur en sécurité. Dimanche, il a réalisé une petite démonstration mettant en avant les menaces qu’un tel accessoire informatique de type générique, c’est-à-dire banal, pouvait avoir sur un ordinateur. Et encore, il suffit d’avoir un smartphone de poche et le tour est joué.

L’apparition d’un câble USB si funeste ne présente pas que des inconvénients. Exploité à bon escient, il permettrait d’anticiper de nouvelles attaques informatiques.

Un système de fonctionnement désuet

Grover a profité de la séance de démonstration du dimanche pour expliquer le mode de fonctionnement de ce nouveau câble USB pour pirates informatiques. Selon lui, l’accessoire embarque une puce Wi-Fi intégrée dans une prise. Une fois connecté à un ordinateur, celui-ci sera reconnu comme étant un périphérique d’interface standard. Comme un clavier ou  une souris.

Pour hacker l’ordinateur, le pirate informatique n’aura qu’à y brancher le câble USB. Il faut savoir que ce dernier est compatible avec tous les systèmes d’exploitation (Windows, Linux, iOS et Mac). Via un smartphone, il peut contrôler le PC à distance et collecter les données personnelles de l’utilisateur en visitant une simple page. Subtil non ?

Une production massive en vue

Lors d’une interview réalisée par PCMag, Grover a fait part de son intention de produire massivement des câbles USB développés par ses soins.

Ce dernier précise néanmoins qu’il ne s’agit en aucun cas d’une démarche fallacieuse. Le chercheur en sécurité espère mettre le public en garde sur les dangers du hacking.

« Montrer les attaques de manière attrayante permet à un public plus large d’être conscient des menaces. Obtenir ce câble entre les mains d’autres chercheurs permet d’explorer de nouvelles utilisations et de nouvelles attaques. En fin de compte, cela conduit à une sécurité améliorée », soutient-il.

Mots-clés sécurité