Clicky

Cambodge : 10 étrangers arrêtés pour « danse pornographique »

Ils sont au nombre de 10, tous étrangers, dont 5 Britanniques, et ils ont été arrêtés au Cambodge pour avoir « chanté et dansé de manière pornographique », suite à une descente de la police dans une fête à Siem Reap près de la destination touristique d’Angkor Vat.

Ils risquent un an de prison et pourraient passer six mois en détention avant que l’affaire ne soit portée devant les tribunaux, selon les rapports.

Prison Selfie

10 personnes seulement arrêtées parmi de nombreux fêtards

La police cambodgienne a diffusé des images en ligne qui semblaient montrer des touristes vêtus et riants en imitant des positions sexuelles. Plus tard, la police a posté une photo de groupe de 10 personnes interpellées. Mais plusieurs personnes des clichés originaux ne sont pas parmi les personnes arrêtées, note sous couvert d’anonymat l’un des membres du groupe de touristes arrêtés.

« Honnêtement, c’était vraiment déroutant. Tout le monde était confus. Ils ont fait une descente, nous ont rassemblés – il y avait environ 80 à 100 personnes à cette fête. Certains d’entre eux étaient des touristes. Ils étaient environ 30 [les policiers] », a-t-il déclaré. Le groupe affirme qu’ils dorment depuis plusieurs jours sur le parquet d’un commissariat de police de Siem Reap et a souligné qu’ils avaient été bien traités, que les policiers étaient amicaux et qu’ils leur avaient apporté des pizzas.

Les autorités du Cambodge en guerre contre les dérives comportementales

Une déclaration officielle de la police cambodgienne fait référence à la pornographie et à la danse comme raison des arrestations. Dix suspects ont été inculpés à la suite d’une enquête menée par le bureau de lutte contre la traite des êtres humains et la protection des mineurs, indique le communiqué. Samrith Sokhon, procureur à la cour de Siem Reap, a déclaré que les 10 suspects étaient accusés d’avoir produit des « images et matériels pornographiques », ce qui pourrait leur coûter jusqu’à 12 mois de prison.

Au cours de ces dernières années, les autorités du Cambodge ont réprimé les visiteurs qui ont publié des images « osées » d’eux-mêmes sur les sites des temples. Les touristes portant des vêtements étriqués ont été interdits au temple d’Angkor depuis août 2016. En 2015, plusieurs touristes avaient été arrêtés pour avoir pris des photos nues dans le complexe. Ils ont été condamnés à des peines avec sursis et expulsés du Cambodge.

Mots-clés insolite