RATP : la campagne sexy ne passe pas très bien sur les réseaux sociaux

La RATP communique de plus en plus sur ses services et il lui arrive fréquemment de lancer de nouvelles campagnes portant sur son activité et celle de ses utilisateurs. Elle a commencé à en diffuser une nouvelle sur les réseaux sociaux en début de semaine, une campagne portant cette fois sur la prévention des comportements à risque.

Cette campagne a pour objectif de prévenir les accidents dans le métro et tous les comportements pouvant s’avérer dangereux pour les usagers. Elle part plutôt d’un bon sentiment, donc.

Campagne RATP

La dernière campagne de la RATP n’a pas fait l’unanimité.

Afin de toucher le public le plus large possible, la RATP a fait le choix de l’humour en établissant un parallèle entre ses lignes et l’aviation.

La RATP et les avions de ligne, même combat

Le clip met ainsi en scène une douzaine de belles femmes habillées en tailleurs très ajustés, des tailleurs ressemblant beaucoup à ceux des hôtesses de l’air. Elles arpentent les couloirs et les rames du métro parisien tout en envoyant des baisers à la caméra. Pendant ce temps, deux hommes – les pilotes – donnent les consignes aux usagers.

La régie a diffusé cette vidéo sur l’ensemble de ses profils sociaux, et notamment sur Facebook.

Les internautes n’ont cependant pas goûté la plaisanterie. Pas tous en tout cas et les critiques n’ont pas tardé à fuser. Pour de nombreuses personnes, la nouvelle campagne de la RATP véhicule des clichés sexistes en se basant sur un stéréotype éculé, celui de l’hôtesse de l’air. Les femmes présentes dans la séquence serait même de simples « caricatures », ou des « potiches ».

Un clip jugé sexiste par beaucoup d’internautes

D’autres demandent à la RATP pourquoi, en 2016, les pilotes ne peuvent être que des hommes et les hôtesses que des femmes. Certains estiment aussi que le clip n’est pas représentatif de la société française. Ces hôtesses et ces pilotes sont en effet tous blancs.

La régie a rapidement communiqué, toujours sur les réseaux sociaux. Elle est navrée que cette vidéo semble sexiste mais elle a tout de même précisé que les deux hommes n’étaient pas des pilotes mais des stewards. La veste n’était donc là que pour attirer l’oeil.

Ces explications n’ont cependant pas convaincu grand monde, bien entendu, mais cela n’a pas empêché la RATP de continuer à communiquer sur cette campagne… sous le feu des critiques.