Clicky

Cancer : des chercheurs ont obtenu de très bons résultats avec un nouvel essai clinique

Le cancer fait des millions de victimes chaque année mais les chercheurs ne désespèrent pas de découvrir un traitement. Des scientifiques ont d’ailleurs trouvé un nouveau moyen de combattre les cancers du sang en s’appuyant sur des lymphocytes T. Ils ont même obtenu de très bons résultats durant leur premier essai clinique expérimental.

Stanley Riddell travaille pour le Fred Hutchinson Cancer Research Center depuis plusieurs années maintenant. A force de recherches, il est parvenu à trouver une nouvelle façon de lutter contre la maladie.

Traitement cancer

Un chercheur a trouvé une nouvelle méthode pour lutter contre les cancers du sang.

Il a profité de la réunion annuelle de l’American Association for the Advancement for Science (AAAS) pour présenter les résultats d’un de ses premiers essais cliniques et ils sont plutôt probants.

Les tests ont été effectués sur des patients en phase terminale

Ces essais ont porté sur un panel de plusieurs patients atteints d’une leucémie aigüe lymphoblastique. Cette forme de cancer trouve ses origines dans les cellules souches du sang.

Elles sont assez particulières car elles peuvent donner à différents types de cellules différentes, chacun avec des fonctions bien précises.

Lorsqu’une personne est atteinte d’une leucémie, alors l’organisme produit en surabondance des cellules blastiques. Elles se développent anormalement et elles finissent par prendre la place des cellules sanguines normales.

Ces dernières ne peuvent alors plus accomplir leur tâche.

Les patients retenus pour ces essais étaient tous en phase terminale et il ne leur restait plus que quelques mois à vivre. Les essais menés par le Docteur Riddell ont permis à 94% d’entre eux de voir leurs symptômes disparaître complètement.

Il a ensuite mené des essais supplémentaires sur des personnes souffrant d’autres cancers du sang et il a obtenu un taux de réponse supérieur à 80%. Mieux, la moitié de ces patients se trouvent actuellement en rémission complète.

Le traitement imaginé par le chercheur repose sur des lymphocytes T et il est assez particulier. Pour commencer, les médecins doivent prélever des cellules sur les patients avant de les marquer en utilisant des molécules faisant office de récepteurs.

Ces cellules sont ensuite injectées dans l’organisme de l’individu pour remplacer les cellules cancéreuses. L’intérêt de ces cellules, c’est qu’elles restent dans l’organisme indéfiniment mais elles ne sont pas sans risque non plus et elles peuvent ainsi avoir des effets indésirables sur le système immunitaire des patients.

Cela veut aussi dire que ce traitement ne peut être appliqué que sur des sujets condamnés par la maladie.

Mots-clés médecine

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.