Cancer du sein : et si on pouvait le prévenir grâce à l’IA ?

Le cancer du sein fait actuellement de plus en plus de victimes dans le monde. Si le traitement est efficace pour certains, d’autres qe ruinent en frais médicaux pour se soigner. La meilleure solution pour éviter de passer par cette étape reste la prévention.

C’est la raison pour laquelle des recherches ont été effectuées au Massachusetts Institute of Technology ou MIT sur le sujet.

Femme Poitrine

Crédits Pixabay

Les études se portent essentiellement sur l’utilisation de l’Intelligence Artificielle dans la détection de la maladie et la prédiction d’un futur cancer du sein chez une patiente. Les chercheurs ont en effet mis en place un système de mammographie qui est principalement assisté par l’IA.

La mammographie de 60 000 patientes de l’Hôpital Général du Massachusetts (MGH) a permis de mettre au point l’algorithme du MIT.

Comment ont-ils fait ?

Pour la mise en place de l’algorithme, les chercheurs ont préalablement étudié les antécédents médicaux des 60 000 patientes du MGH. Ils ont classé ensuite celles qui ont eu un bilan positif au cancer du sein cinq ans après avoir fait une mammographie. Les images correspondant à la mammographie de ces patientes ainsi que les informations relatives ont ensuite été introduites dans l’algorithme.

Grâce aux informations recueillies, l’algorithme est capable de diagnostiquer un futur cancer du sein en détectant les moindres changements au niveau des tissus mammaires. D’après les résultats de l’étude, 31 % des patientes ont été détectées comme ayant une forte chance de développer un cancer dans le futur.

Un algorithme pour toutes

Auparavant, la majorité des IA étaient principalement destinées aux femmes blanches, faute de non-représentativité des données utilisées dans les études. Les recommandations qui existent actuellement ne concernent en effet que les personnes de type caucasien. La probabilité pour les femmes noires de mourir d’un cancer est ainsi très élevée à cause du retard de dépistage.

Avec l’algorithme développé par le MIT, ce problème est résolu, car il est efficace pour tout le monde. Le Dr Allison Kurian a annoncé que le modèle marche aussi bien pour les femmes blanches que pour les femmes de couleur. Selon ses dires, cet outil permettra réellement d’améliorer les méthodes de prévention actuelles s’il pouvait être utilisé dans d’autres centres de santé à travers le monde.

Le développement de l’algorithme de prédiction du cancer du sein par le MIT est une véritable innovation dans le domaine de la santé. Attendons de voir s’il sera aussi fonctionnel pour les autres types de cancer.

Mots-clés cancermédecine