CannaCloud : le cannabis façon Nespresso

CannaKorp n’est pas encore une boite très connue mais elle a bien l’intention de se faire un nom dans le milieu. Elle vient d’ailleurs de présenter une machine très atypique, la CannaCloud. Comme son nom ne l’indique pas forcément, cette dernière offre en effet des fonctions similaires à celles d’une Nespresso mais elle se focalise sur… le cannabis.

CannaKorp a été fondé par deux américains, et plus précisément par deux amis de longue date : Michael Bourque et Dave Manly.

CannaCloud

Le CannaCloud fonctionne un peu comme une Nespresso, mais pour le cannabis.

Michael a travaillé pendant plusieurs années comme ingénieur au MIT et il a découvert le cannabis sur le tard, à quarante ans, alors qu’il cherchait une alternative à son traitement pour l’anxiété.

CannaKorp veut devenir le Nespresso du cannabis

Dave, de son côté, était le vice-président d’une entreprise que certains d’entre vous connaissent sans doute puisqu’il s’agit de Keurig, le Nespresso américain.

Ils ont eu l’idée de créer cette étrange machine un peu par hasard, en discutant. Séduits par le concept, ils ont travaillé ensemble pendant plusieurs mois pour donner vie à ce surprenant appareil.

Le CannaCloud ressemble un peu à un chauffe-biberon. Il se divise en deux parties distinctes, à savoir le socle et l’inhalateur. Pour commencer, il faudra brancher le socle à une prise secteur et placer ensuite l’inhalateur dans l’emplacement dédié à cet effet.

Lorsque ce sera fait, l’utilisateur n’aura plus qu’à glisser sa capsule de cannabis à l’endroit qui va bien. Après avoir appuyé sur le bouton du socle, la dosette va commencer à chauffer et la fumée remplira alors le compartiment de l’inhalateur.

Le CannaCloud sortira sur le marché américain au début de l’année prochaine

Il ne restera alors plus qu’à le prendre et à le porter à la bouche pour aspirer les effluves du cannabis. Cet appareil a d’ailleurs été spécialement conçu pour ne pas altérer la saveur de la plante.

Le CannaCloud n’est évidemment pas un appareil récréatif. Pas officiellement du moins et c’est assez logique car la consommation de cannabis est uniquement tolérée à des fins thérapeutiques sur le sol américain. Maintenant, le Massaschusetts envisage d’aller plus loin et de lâcher un peu la bride à ses consommateurs alors cet appareil est susceptible de rencontrer un vif succès là-bas.

Et chez nous ? Il faudra sans doute attendre encore un peu…