Capitalisation boursière : Microsoft a devancé Apple et Amazon… pendant quelques heures

Bloomberg  rapporte que le chiffre d’affaires d’Azure a augmenté de 76 %. L’autre point fort de Microsoft, ce sont les services Cloud. En matière de logiciels d’entreprise, la demande est en pleine croissance.

Si l’on en croit les prévisions de Gartner, on devrait s’attendre à une augmentation de 8,3 % en 2019. Le succès du géant IT s’explique également par le recul de ses concurrents, à commencer par Apple que l’on croyait longtemps indétrônable.

La capitalisation boursière de la marque à la pomme régresse à cause de la baisse des ventes d’iPhone. La firme de Cupertino aurait même demandé à ses fournisseurs de réduire leur production. Microsoft a encore moins peur de Google et de Facebook, deux géants de la Silicon Valley régulièrement accusés – quand ils ne sont pas poursuivis en justice – d’utiliser illégalement les données personnelles des utilisateurs.

D’ici 2019, Microsoft devrait atteindre la barre symbolique des 1000 milliards de dollars, un exploit que n’a réussi qu’une poignée de multinationales, dont Apple et Amazon.

Les points forts de Microsoft

Azure est une plateforme de Cloud computing qui s’adresse exclusivement aux entreprises. Parmi les avantages du service, il y a l’hébergement d’applications et de données. Les sociétés ont aussi accès à toute une panoplie de services, des services à intégrer dans leur workflow.

Avec Office 365, les particuliers comme les professionnels ont également accès à toute une série de services Cloud : Exchange Online, Skype Entreprise, SharePoint Online, OneDrive, etc.

L’éditeur doit son élan commercial au segment Cloud. C’est un secteur en pleine expansion d’autant que les enseignes, en particulier les PME et les startups, ont désormais pour réflexe d’héberger dans un datacenter distant leurs données. Azure bénéficie en outre d’une très bonne image.

Apple et Amazon restent au coude-à-coude

Microsoft a clôturé la journée du 23 novembre 2018 avec une capitalisation de 753,34 milliards de dollars. L’entreprise entend rester sur cette dynamique, confiante sur le fait que le cap des 1 000 milliards de dollars sera atteint l’année prochaine.

Rien ne permet pour autant d’affirmer que Microsoft sera indétrônable comme Apple l’a été pendant pratiquement une décennie.

Le 23 novembre 2018, Apple a clôturé avec 746,82 milliards de dollars de capitalisation boursière. Amazon reste en embuscade avec 736.63 milliards de dollars de capitalisation. Depuis, les valeurs ont cependant changé et Microsoft est repassé de nouveau derrière Apple.