Cassie, le robot-poulet livreur de colis

Cassie est un robot un peu particulier, et pas seulement parce qu’il ressemble à un poulet. Il est en effet capable de se déplacer et de conserver son équilibre dans les pires conditions possible.

Cassie a une allure surprenante, c’est indéniable. Il ressemble en effet beaucoup à un poulet ou même à une autruche. Le corps du robot, relativement compact, est ainsi placé sur deux puissantes jambes. L’ensemble est connecté par le biais de hanches capables de tourner sur trois axes différents.

Cassie : image 1

Cassie en pleine action.

Grâce à cette particularité, le robot est ainsi capable de se déplacer vers l’avant, vers l’arrière ou même sur les côtés.

Cassie, entre le poulet et l’autruche

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Cassie n’a pas été fabriqué par Boston Dynamics, mais par une start-up américaine du nom de Agility Robotics. Elle n’a d’ailleurs pas travaillé toute seule sur le projet. En réalité, l’Université d’État de l’Oregon a aussi participé à la fabrication du robot.

En outre, pour le développer, les responsables du projet ne sont pas partis d’une feuille blanche. Ils se sont en effet inspirés du précédent robot de l’entreprise : ATRIAS.

Cassie est cependant assez différent. Pour le développer, les roboticiens ont en effet commencé par réduire le poids du robot de moitié et ils ont aussi beaucoup travaillé sur sa motorisation afin de rendre ses mouvements les plus fluides et les plus assurés possibles.

Jonathan Hurst, un des membres de l’équipe, s’est dit très satisfait des résultats obtenus par le robot. Cassie ne se limite effectivement pas aux surfaces planes. Il est aussi capable de se déplacer sur un sol instable ou même sur une surface glissante. Mieux, il peut aussi grimper ou descendre des escaliers.

Agility Robotics a l’intention de commercialiser son robot

D’après lui, le robot prouve tout le potentiel des déplacements robotisés sur jambes. Il pense d’ailleurs que cette technologie devrait connaître un essor important dans les années à venir. Un essor comparable à celui de l’industrie automobile. L’aventure ne fait donc que commencer.

Contrairement à Boston Dynamics, Agility Robotics a la ferme intention de commercialiser son robot. L’entreprise pense en effet que Cassie pourrait parfaitement trouver sa place dans des missions de reconnaissance ou même dans le secteur de la livraison de marchandises.

D’après eux, le modèle final ne devrait pas dépasser les 100 000 $. Il s’agit d’une belle somme, bien entendu, mais on parle tout de même ici d’un robot capable de se déplacer seul.

Le lancement est prévu pour les semaines à venir.

En parallèle, les chercheurs travaillent sur une nouvelle version du robot, une version dotée de bras et de capteurs.

Cassie : image 2

Mots-clés robotiquerobots