Clicky

CD Projekt n’aime pas les micro-transactions et le fait savoir

Les Polonais de CD Projekt Red profitaient déjà d’un confortable capital sympathie auprès des joueurs, mais avec ce qu’ils viennent de tasser sur EA et ses pratiques en termes de microtransactions, il y a de fortes chances que ce dernier se renforce encore un peu plus.

Les créateurs de la licence vidéoludique The Witcher n’y sont en effet pas allés de main morte au sujet de l’affaire ayant touché de plein fouet Star Wars Battlefront II la semaine dernière, et le tout sans jamais l’évoquer directement. Il faut dire que DICE et Electronic Arts ne l’ont pas vraiment joué fine côté microtransactions et achats in-game, au point de ruiner purement et simplement l’équilibrage du multi de leur dernier titre au lancement… avant de faire machine arrière jeudi dernier (du moins partiellement).

Les créateurs de The Witcher n’aiment pas les microtransactions et le font savoir tout en critiquant vivement les pratiques d’Electronic Arts en la matière.

Face à cette course aux revenus parallèles exploitables directement dans les jeux, aux microachats et autres loot boxes, le studio varsovien semble rester de marbre, tout en commentant les mauvaises habitudes prises par ses rivaux sur le marché avec une virulence plus qu’appréciée par la communauté des gamers.

Aucune crainte à avoir en ce qui concerne Cyberpunk 2077…

Profitant du passage aux 180 caractères sur Twitter, CD Projekt Red a donc tenu à rassurer les joueurs au sujet de leur prochain titre, Cyberpunk 2077, qui devrait comporter une dimension connectée – et donc potentiellement « monétisable ».

« Ne vous inquiétez pas. Lorsque vous pensez à Cyberpunk 2077, voyez-le comme The Witcher 3 – comme un grand jeu solo, un monde ouvert, un RPG narratif. Aucun piège caché : vous aurez ce pour quoi vous paierez. Pas de bullshit mais bien du Gaming honnête comme pour Wild Hunt. Nous laissons l’avidité aux autres. »

Nul doute qu’EA appréciera ce magnifique barrage d’artillerie. Reste qu’en précisant tout cela, les polonais se mettent surtout l’abri de tout retour de flamme potentiellement néfaste en termes d’image. L’annonce d’une dimension multijoueurs intégrée à leur nouveau jeu ayant amené à certaines interrogations au sein de la fan base du studio, comme en témoigne d’ailleurs le Tweet ci-dessous.

Share this post

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.