CD Projekt (The Witcher) se porte très bien

C’est la saison qui veut ça, les grandes firmes et sociétés annoncent les unes après les autres leurs résultats financiers pour l’année fiscale passée et pour le premier trimestre 2017. Il y a peu Take Two dévoilait ainsi de bons chiffres pour l’année 2016 – 2017, et c’est désormais au tour de la boite à l’origine des jeux The Witcher – CD Projekt – de présenter publiquement ses propres résultats, cette fois pour le premier trimestre 2017.

Aucune inquiétude à avoir, le groupe se porte fort bien, parvenant même à présenter des chiffres en nette progression vis-à-vis du Q1 2016. Une excellente nouvelle pour CD Projekt Red qui peut donc se concentrer sur le développement de ses prochains titres en toute quiétude.

cdprojekt-finances

La société à l’origine des jeux The Witcher vient de dévoiler ses résultats financiers pour le premier trimestre 2017, et tous les indicateurs sont dans le vert.

Une jolie marge de progression est en effet présente sur les trois principaux indicateurs de tout bilan financier qui se respecte. Le groupe affiche notamment 23,6 millions d’euros de chiffres d’affaires (contre 20, 7 millions l’an dernier), 12,8 millions d’euros de résultat opérationnel (9,2 millions sur le Q1 2016) ; le tout pour un bénéfice net atteignant les 10,8 millions d’euros (soit + 3 millions en un an).

The Witcher 3 continue de se vendre, et GOG fonctionne bien grâce à Gwent…

C’est effectivement le résumé que l’on pourrait faire de la situation. Près de deux ans après sa sortie The Witcher 3 (dont l’expérience a été prolongée par la sortie de deux copieuses extensions) continue de se vendre permettant d’ailleurs à la franchise dans sa globalité d’atteindre le seuil des 25 millions d’exemplaires écoulés.

Le titre se paye d’ailleurs le luxe de faire mieux sur le Q1 2017 que l’an dernier sur la même période. L’édition GOTY n’étant probablement pas étrangère à ce regain de vigueur.

Pour le reste la société est heureuse de voir sa plateforme de téléchargement prospérer. Propulsée par les bonnes performances de Gwent (le jeu de cartes dérivé de l’univers The Witcher) sur ses deux phases de bêta, GOG est ainsi passé d’un chiffre d’affaires de 62.600 euros en 2016 à un C.A. de 373.000 euros cette année. Gwent aura donc donné un joli coup de projecteur au service spécialisé (entre autres) dans les jeux anciens.

Fort de ces résultats CD Projekt peut donc vaquer tranquillement à ses occupations et notamment au développement d’un certain Cyberpunk 2077. Le groupe indique par ailleurs avoir investi 3.8 millions d’euros dans ses divers projets au cours de l’année qui vient de s’écouler. Gageons que leur prochain titre en aura grandement profité.

Crédit illustration