Ce champignon parasite transforme les fourmis en esclaves zombies

Si la nature est vraiment merveilleuse, il lui arrive parfois d’engendrer des créatures vraiment terrifiantes. C’est notamment le cas d’un champignon parasite de la famille des Cordyceps qui présente l’effrayante capacité d’asservir les fourmis en prenant le contrôle de leur cerveau.

Des chercheurs de la Penn State University étudient depuis plusieurs années ce phénomène dans le but de comprendre comment exactement le champignon fait pour « zombifier » les fourmis. Menées par l’entomologiste David Hughes, les recherches se concentrent particulièrement sur le mécanisme utilisé par le champignon pour contrôler son pauvre hôte.

fourmi

Crédit photo PIXABAY

Les recherches ont fait l’objet d’une publication détaillée sur le site Journal of Experimental Biology.

Des facultés terrifiantes

Les champignons du genre Cordyceps se déclinent en plus de 400 espèces qui sont toutes des organismes parasites. La différence réside dans les insectes ciblés : si le champignon de cet article s’attaque aux fourmis, d’autres préfèrent les cafards, les libellules, les pucerons…

Il y a près de onze ans, la BBC avait diffusé un passionnant reportage qui montre en accéléré de quoi ce terrible champignon est capable. Le parasite utilise la fourmi pour répandre plus facilement ses spores partout, donc pour se reproduire. Il contraint le pauvre insecte zombifié à chercher un endroit où il (le champignon) pourrait pousser en toute tranquillité.

Une fois l’endroit parfait trouvé, la fourmi plante fermement ses mandibules sur une feuille, une branche, bref quelque chose à quoi s’accrocher… puis meurt. Le champignon commence alors son processus de germination dans le cadavre même de son hôte. Terrible non ?

Mais comment il fait ?

Les chercheurs de la Penn State University ont découvert que ces terribles champignons parasites libèrent des spores qui infectent les fourmis. Ces spores se déposent sur les insectes, avant de s’introduire et se propager dans l’organisme de l’hôte via de longues vrilles appelées mycélium.

Une fois dans le corps de la fourmi, le champignon libère une substance chimique qui lui permet de « zombifier » sa victime en prenant le contrôle de son esprit. Oui, mais comment exactement ? Eh bien c’est là que ça devient fascinant : en étudiant des cadavres de fourmis infectés par les spores, David Hughes et ses collègues ont découvert que les spores se concentrent A L’EXTÉRIEUR du cerveau et non À L’INTÉRIEUR comme le voudrait la logique.

Les cellules fongiques enveloppent le cerveau et l’emprisonnent dans une espèce de réseau 3D complexe qui coupe la communication entre le cerveau de la fourmi et le reste de son corps ! L’hôte se retrouve prisonnier dans son propre corps. « Son cerveau est toujours dans le siège du conducteur, mais le champignon a le volant », avait illustré un article publié dans The Atlantic en 2017.

https://arstechnica.com/science/2019/07/study-zombie-ant-death-grip-comes-from-muscle-contractions-not-the-brain/

Mots-clés insolite