Clicky

Ce chirurgien prétendait débarrasser ses patients des implants extraterrestres

Roger Leir n’était pas un chirurgien tout à fait comme les autres. Podologue de formation, l’homme s’était effectivement découvert une véritable passion pour les implants extraterrestres et il a opéré des dizaines de patients au cours de ces vingt dernières années.

En 1992, environ quatre millions d’Américains prétendaient souffrir du syndrome de l’enlèvement extraterrestre. Des chiffres impressionnants.

Etude extraterrestres

Jeremy Corbell, un cinéaste originaire de Los Angeles, s’intéresse à cette délicate question depuis plusieurs années et il a récemment été à la rencontre d’un chirurgien assez particulier.

Roger Leir, un chirurgien pas comme les autres

Roger Leir était établi comme podologue depuis plusieurs années, mais il s’était découvert une véritable passion pour l’ufologie dans les années 80-90.

Après avoir longuement étudié les témoignages des personnes prétendant avoir été enlevées par des extraterrestres, le spécialiste a décidé de leur proposer ses services afin de les débarrasser des micropuces implantées par ces visiteurs venus d’un autre monde.

Comme bon nombre de personnes, Roger Leir était effectivement convaincu de l’existence d’une civilisation extraterrestre intelligente, une civilisation menant des expériences sur notre propre espèce.

Il pensait en effet que ces extraterrestres ne sont pas dotés des meilleures intentions du monde à l’égard de notre espèce. En réalité, ce serait même tout le contraire puisque ces derniers auraient mis en place un programme visant à étudier et manipuler la race humaine en s’appuyant sur des implants extrêmement difficiles à détecter.

D’après le spécialiste, ces micropuces n’émettaient pas d’ondes radio, mais des ondes scalaires fonctionnant à partir d’un rayonnement électromagnétique impossible à détecter avec nos instruments.

Ces ondes déchaînent les passions depuis plusieurs années maintenant et de nombreux scientifiques spécialisés dans les médecines alternatives ont mené des études afin de les exploiter. D’après la croyance populaire, ces ondes en forme de spirales offriraient une portée de plusieurs milliers de kilomètres et elles seraient en outre parfaitement capables de soigner.

Patient 17, un documentaire disponible sur iTunes

Nikola Tesla a été l’un des premiers scientifiques à les évoquer, mais les ondes scalaires ont passionné de nombreux chercheurs au fil de ces dernières années et le docteur Roger Leir en faisait visiblement partie.

Après avoir appris son existence, Jeremy Corbell a donc été à la rencontre du spécialiste et il lui a proposé de le suivre pendant plusieurs semaines afin de réaliser un documentaire portant sur ses travaux. Contre toute attente, l’homme a accepté et le cinéaste a eu l’insigne honneur de filmer sa toute dernière opération, une opération menée sur le Patient 17.

Ce dernier a naturellement tenu à rester anonyme, mais il a eu l’occasion d’expliquer ses motivations au réalisateur. Il lui a ainsi révélé avoir fait plusieurs rencontres extraterrestres par le passé, des rencontres qui l’ont poussé à solliciter l’aide du chirurgien.

Il prétendait en effet avoir été implanté avec un dispositif alien.

Après l’avoir reçu, Roger Leir a accepté de l’opérer et il a extrait de son tibia un corps étranger. Il n’a malheureusement pas eu l’occasion de l’analyser puisqu’il est mort quelques semaines après l’opération.

Toutefois, deux de ses collaborateurs ont pris le relais pour analyser le fragment de métal trouvé dans la jambe du patient 17.

D’après leurs conclusions, le corps se composerait de plusieurs éléments rares, dont certains toxiques pour le corps humain. Ils évoquent également l’émission de fréquences électromagnétiques, mais leurs résultats n’ont pas été corroborés par une autre source.

En attendant, si vous aimez les histoires décalées, sachez que le documentaire de Corbell est disponible sur iTunes.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.