Ce drôle de sextoy connecté est capable d’analyser en détails la libido féminine

Le Lioness n’est clairement pas un sextoy comme les autres. Pas le moins du monde. Grâce à ses nombreux capteurs, ce vibromasseur connecté est effectivement capable d’analyser la libido féminine et il peut même dispenser de nombreux conseils à son utilisatrice afin de l’aider à atteindre l’orgasme plus facilement.

Les objets connectés sont très en vogue depuis quelques années et les fabricants de jouets sexuels ont très vite compris leur potentiel. Certains d’entre eux ont même été jusqu’à inventer des produits capables de se synchroniser pour faciliter les relations longue distance.

Lioness

Le Lioness ressemble à un simple vibromasseur.

Le Lioness est assez différent de ce que nous connaissons et il va même plus loin que la plupart de ses concurrents.

Le Lioness fait le plein de capteurs

Esthétiquement parlant, il ressemble à un simple vibromasseur. Il sera donc capable de stimuler l’appareil génital féminin et l’utilisatrice pourra même choisir entre différentes intensités pour coller au maximum à ses besoins, ses habitudes et ses attentes.

Toutefois, il ne s’arrête pas là et il embarque aussi plusieurs capteurs différents.

Ils seront capables de détecter le moindre changement de température et la moindre contraction. Toutes ces données seront automatiquement envoyées vers une application mobile faisant office de tableau de bord.

Quel est l’intérêt de la chose ? Simple. Grâce à ces données et à d’autres variables (cycle menstruel, durée des sessions, etc), l’outil pourra dresser le profil sexuel de son utilisatrice. Il sera aussi en mesure de lui dispenser divers conseils pour l’aider à atteindre plus facilement l’orgasme.

Cette dernière aura évidemment la possibilité de partager ces informations avec son ou sa partenaire si elle le souhaite. L’idée, c’est donc de dédramatiser le plaisir féminin et de permettre aux femmes de se réapproprier leur corps en comprenant mieux sa mécanique.

Alors bien sûr, ces fonctions peuvent surprendre, mais le Lioness a tout de même rencontré un franc succès sur Indiegogo et la campagne n’a ainsi eu besoin que de quatre jours pour atteindre ses objectifs. En tout, Liz Klinger et ses associés sont parvenus à lever pas moins de 110 000 $ et ils vont donc pouvoir lancer la production de leur sextoy.

Les premières expéditions auront lieu en novembre prochain.

Mots-clés nsfwnsfysexesextoy