Ce Husky a détecté le cancer de sa maîtresse. Trois fois.

Stephanie Herfel a 52 ans. Elle vit à Wisconsin, un État du Midwest des États-Unis. Elle a un Husky Sibérien qui s’appelle Sierra. D’après son témoignage, l’animal l’aurait sauvé du cancer à trois reprises. À chaque fois, la tumeur était située dans des organes différents et le chien aurait réagi de la même manière. Il aurait reniflé intensément à l’endroit précis.

La troisième fois, il se serait même caché. À chaque fois, Herfel a consulté un spécialiste et a été diagnostiquée d’un cancer.

Husky

La première fois qu’elle est allée voir un médecin pour vérifier ce que son chien reniflait, elle a découvert qu’elle avait un kyste ovarien. La seconde fois, en 2013, elle avait un cancer de l’ovaire de stade III. Elle a connu une rémission après des séances de chimio. Le cancer est ensuite revenu deux fois, d’abord au niveau du foie, puis au niveau de la région pelvienne.

Herfel envisage d’écrire un livre sur son histoire avec Sierra. Malgré les récidives et le fait qu’elle ait perdu sa rate, elle est aujourd’hui exempte de cancer et elle reste optimiste par rapport à l’avenir.

Elle n’a jamais eu tort

« Je dois la vie à ce chien », a déclaré Stephanie. « Elle a mis son nez sur mon ventre et reniflé si intensément que je pensais avoir renversé quelque chose sur mes vêtements », a-t-elle déclaré au Sentinel de Milwaukee Journal. « Elle l’a fait une seconde et une troisième fois. Après la troisième fois, Sierra alla se cacher. Je veux dire caché ! »

« La voir devenir si effrayée était effrayant. Alors, j’ai pris rendez-vous avec un gynécologue et, quelques semaines plus tard, avec une échographie, le 11-11-13, j’étais assis dans la salle de l’oncologue gynécologique, sous le choc de mon cancer », a confié Herfel.

« Elle a vraiment été une aubaine pour moi », a déclaré Herfel au Journal Sentinel. « Elle n’a jamais eu tort. »

Une précision supérieure à 98%

« Il y a des choses qui sortent chaque jour. C’est comme ça que je vis ma vie. Je vais faire la meilleure chose que je puisse faire jusqu’à ce que la meilleure chose soit faite », a-t-elle affirmé. « J’ai l’impression que mon histoire permet aux gens de penser à leurs animaux et de se dire : « Waouh, c’est mon animal qui l’a fait quand on m’a diagnostiqué. » Simplement pour leur faire croire qu’ils sont plutôt intelligents.

« C’est presque comme si le chien savait ce qui se passait et avait peur », a expliqué Dr David Kushner, principal oncologue de Herfel. Il a souligné que les chiens ont une certaine faculté à détecter différents types de cancer avec une précision supérieure à 98%.

Cette capacité s’expliquerait par leur acuité olfactive et concernerait différentes races.

Mots-clés insolite